Voivod - Target Earth - Le Canal Auditif

Voivod – Target Earth

Voivod-Album-CoverLa formation mythique de trash métal aux accents progressifs, originaire de Jonquière PQ, Voivod, lançait le fort attendu Target Earth. On ne peut passer sous silence le décès de l’incontournable et vénéré guitariste Denis «Piggy» D’Amour, en août 2005, des suites d’un virulent cancer. Dès lors, plusieurs croyaient le groupe rendu à son dernier souffle; mais ce n’était pas bien connaître ces grands êtres humains qui forment la famille Voivod. Donc, avec détermination, Denis «Snake» Bélanger (voix), Michel «Away» Langevin (batterie) se joignent à Dan «Chewy» Mongrain (guitare) et à Jean-Yves «Blacky» Thériault (à la basse et de retour au bercail) afin de nous en mettre plein la gueule avec Target Earth.

Vraiment? Plein la gueule? Oui, et ce, du début à la fin! Toujours ces flambées de guitares dissonantes, ces structures labyrinthiques issues du rock progressif, cette section rythmique, béton et ensorceleuse à la fois, et ces textes apocalyptiques, noirs mais intelligents, martelés avec ardeur. Voivod, après trente ans de carrière parsemées d’embûches, mais aussi soulevé par un vaste succès d’estime (que plusieurs musiciens meurent d’envie d’obtenir), crée une oeuvre majeure, rien de moins!

Par le fait même, nous aimerions souligner le travail COLOSSAL de Dan «Chewy» Mongrain qui, en plus d’être le digne remplaçant de Piggy, insuffle à Voivod une énergie renouvelée tout en conservant intacte la signature musicale, si distincte du quatuor. Donc, un retour réussi au «sci-fi metal» si caractéristique, crée de toutes pièces par Voivod. Un opus bien réalisé par Pierre Rémillard, qui a su mettre à l’avant-plan la puissance sonore de la formation. Rien de nostalgique et passéiste, une création bien de son époque, qui remet drastiquement les pendules à l’heure quant à l’importance et la pertinence de Voivod dans l’histoire du métal!

Aucun morceau moribond, juste du métal à haut indice d’octane. Parmi les brûlots offerts, nous avons considérablement apprécié le riff matraque d’introduction de la pièce-titre Target Earth, l’accrocheuse et décapante Empathy For The Enemy, l’explosive Warchaic, dans laquelle Chewy y ajoute sa touche personnelle et la vitaminée aux effluves quasi punk-rock titrée Resistance. L’album s’achève avec la redoutable Artefact (puissance décuplée par le jeu de batterie de Away) et la courte mais percutante Defiance qui semble issu directement d’une improvisation collective!

Target Earth est une conception sonore qui se bonifie grandement au fil des auditions et qui s’élève, à notre humble avis, au même rang que Nothingface et Dimension Hatröss; deux classiques de la formation québécoise. Encore aujourd’hui, Voivod détient une originalité qui se démarque complètement de ses semblables et qui pourrait faire rougir beaucoup de jeunes musiciens à la recherche d’un son «différent». Un tour de force!

Ma note : 7,5/10

Voivod
Target Earth
Century Media
57 minutes

/www.voivod.com/

Exprimez-vous!

*