Truckfighters - Universe - Le Canal Auditif

Truckfighters – Universe

truckfighters-universe«When I was a young boy, in primary school, my dad used to talk to me about a band called Truckfighters. My first reaction was, that’s stupid. Trucks shouldn’t fight.»

C’est de cette manière hilarante que le grand Josh Homme présentait le trio de desert rock suédois dans un rockumentary désopilant suivant la parution de leur premier album, Gravity X, en 2006. Encore verts à l’époque, le combo qui, évidemment, n’existait pas dans l’enfance de Homme, débarque cette année avec un quatrième titre étoffé, Universe.

Après des explorations soniques dans les terres du psychédélique sur Phi (2007) et Mania (2009), Truckfighters revient aux sources avec un semi-remorque de riffs, de fuzz et de solos.

Une absence de près de cinq ans en studio et une tournée intensive avec des routiers de la scène hard, post et métal n’ont certainement pas fait de tort pour concentrer les influences diverses que le trio avait jusqu’ici mises de l’avant sur ses précédents efforts.

On revient donc au soleil avec Universe, dans un environnement sec et aride, mais où la tequila et le jus de lime vous humectent judicieusement le gosier. En prime: une euphorie candide qu’est le rock et le port d’une camisole dans l’désert (chacun ses fantasmes, merci!).

Mind Control est une pièce d’ouverture comme on se souhaite pour un album de Truckfighters: pesante – sans toutefois mordre – avec un riff à propos et accrocheur. Mais c’est la suite où le chemin parcouru depuis Gravity X se fait sentir. Sur les quelque sept minutes de Chairman, la table est judicieusement mise pour une série de breakdowns inspirés, une succession de mélodies savantes et des solos qui, sans être techniques, nous agrippent et nous donnent envie de lever le poing.

Déjà sur ce titre, on remarque que la voix d’Oskar Cedermalm est beaucoup plus juste. Le bassiste, qui s’acquitte aussi du chant, a trouvé une manière analogue à celle de John Baizley chez Baroness de baisser d’un cran l’intensité pour se permettre une plus large exploration de ses différents timbres. Le troisième morceau est d’ailleurs dans cette veine. Sur Prophet, Cedermalm nous démontre qu’il a le numéro du groupe de Georgie en opérant lui aussi un virage mélodique. Le refrain évoque même quelques moments du dernier Yellow & Green de Baroness.

Get Lifted, lent build-up ponctué par une basse grasse, qui rappelle les premiers moments de Queens Of The Stone Age, captive elle aussi sur tout près de huit minutes. Elle aboutit sur Convention, une courte pièce power rock comme pourrait en faire Monster Magnet.

Ce fuzz, constitutif au son de Truckfighters, vient appuyer les refrains comme le syndicat des camionneurs soutient ses membres dans une négociation de convention collective, mettons. Bref, Convention est un excellent moment, une virgule qui ponctue avec rythme un album cohérent et concis, malgré ses zones d’ombres et l’air qui y circule.

La suite conclut avec brio ce Universe. Dream Sale est une autre pièce de genre comme on en retrouve chez Orange Goblin, par exemple. Elle est le dernier moment point levé de Universe avant la pièce maîtresse, Mastodont.

Ce morceau final est comme le cours de démarche d’intégration des acquis au cégep. On y fait état de notre parcours de nos apprentissages et, si on a été sérieux, ça donne un résultat abouti et solide. C’est le cas ici. Du condensé de Truckfighters. Tonitruant par moment, comme une course de drag avec des hummers, ou lent comme un transfert nocturne, mais toujours pesant comme train routier. Voilà LA chanson du trio si vous n’en aviez qu’une à écouter.

Universe est mon album préféré de Truckfighters. Parce qu’il mélange tout ce que j’ai aimé sur leurs précédents, mais aussi parce que la production est exemplaire et que la voix est plus soignée. Une bonne cuvée.

Homme l’a déjà dit, mais je le ressors ici: «Then I realized that Truckfighters were not just the best band I’d ever heard, but the best band that ever existed!»

Ma note : 8/10

Truckfighters
Universe
Fuzzorama Records
43 minutes

www.truckfighters.com

http://www.youtube.com/watch?v=MNi8E-ytbvs

Exprimez-vous!

*