The Killers - Battle Born - Le Canal Auditif

The Killers – Battle Born

Qui ne connaît pas The Killers? Cette formation originaire de Las Vegas, faussement indépendante, et menée par le charismatique chanteur Brandon Flowers, de même que par le guitariste Dave Keuning, lançait Battle Born; leur quatrième album studio. Faisant dans un pop-rock alterno aux références musicales criantes, tirant son origine d’importantes pointures telles que les U2, The Cars, Queen, Duran Duran et Bruce Springsteen de ce monde, The Killers ont conservé, su ce Battle Born, la méthodologie qui leur a value tant de succès; pour le grand bonheur de certains mélomanes… mais malheureusement cet enthousiasme est loin d’être partagé par l’auteur de ces lignes!

Ouf! Par où commencer? Cette création démesurément ambitieuse ne produit absolument pas l’effet escompté. Pompeux, prétentieux, une réalisation boursouflée, une utilisation abusive de synthés issus des eighties, des guitares invisibles, des mélodies abusivement fédératrices plaquées sur des progressions d’accords prévisibles, bref, un disque manquant brutalement de sobriété et d’humilité.

Battle Born est un album résolument pop, destiné aux radios commerciales, qui rate franchement sa cible, tant les chansons offertes sont tout simplement médiocres, sans substances, et surtout, ne renfermant aucun moment émotionnel valable. Une offrande racoleuse, qui cherche tellement à plaire au plus grand nombre, que j’ai cherché vainement l’authenticité et l’ardeur que le groupe a déjà su faire preuve par le passé; du moins sur Hot Fuss!

Exceptionnellement, pour cette galette, j’éviterai délibérément de vous faire la nomenclature de toutes ces ritournelles ringardes et imbuvables qui font partie de ce non-disque. Tout ce que je dirai concernant ces morceaux, c’est qu’ils s’apparentent sérieusement à une mixture douteuse du pire des légendaires Queen et du corpulent Meat Loaf… déjà que je n’affectionne pas particulièrement le pain de viande! Bon! Je serai bon joueur! Deux pièces ont trouvé grâce à mes oreilles; il s’agit du succès Runaways et de la conclusive Battle Born. Du travail honnête sans plus!

Finalement, ça donne un retour carrément inutile pour la bande à Brandon Flowers, et qui, n’en déplaisent aux fanatiques du quatuor, n’arrivera jamais à dépasser les aspirations fondées en eux. The Killers est un groupe compétant mais tellement aveuglé par le succès, que les gars en sont venus à oublier de composer de bonnes chansons. Un très mauvais disque crée par une formation nettement surévaluée! Une véritable platitude! Une perte de temps monumentale!

Ma note : 3/10

The Killers
Battle Born
Island Records
51 minutes

www.battleborn.fm/

http://www.youtube.com/watch?v=eI_K7cMU6rU

Commentaires

  1. Maxim de Kiewit a écrit : :

    Alors Stéphane, tu nous le recommandes ou pas?

  2. Nathalie Sarault a écrit : :

    Je suis très contente d’avoir fait l’emprunt du disque avant de l’acheter… Dommage car Hot Fuss était tellement bon… Rien par la suite n’a ressemblé à cet album…

Exprimez-vous!

*