The Blood Brothers - Young Machetes - Le Canal Auditif

The Blood Brothers – Young Machetes

Saviez vous que les Chipmunks ont déjà été chanteurs dans un band punk de Seattle? Bon ok, ce n’est pas vraiment les Chipmunks qui chantent mais plutôt deux mâles aux voix anormalement stridentes. Ils sont aussi capables d’atteindre un niveau de décibels quasi illégal pouvant rendre folle de jalousie Bianca Castafiore! Compter sur un chanteur de cette trempe là est déjà un fait rare, mais pouvoir en compter deux relève carrément de l’exploit!

Ces deux chanteurs, Jordan Blilie et Johnny Whitney, sont savamment appuyés par Cody Votolato (guitare), Morgan Henderson (basse) et Mark Gajadhar (batterie) et ce groupe se nomme The Blood Brothers. Young Machetes, sorti à l’automne 2006, est un exemple parfait qu’un disque peut être très agressif et avoir des mélodies accrocheuses, sans perdre une seule seconde d’homogénéité. Les moments les plus tendus et hyperactifs de l’album nous fournissent une excellente raison de se ronger les ongles (je me trouve des excuses !), pendant que les moments plus doux et posés nous permettent de reposer nos oreilles pendant un bref instant. C’est particulier de voir que des instants si tendus, si nerveux, si énergiques et remplis de tant d’urgence peuvent côtoyer des moments si beaux, si doux, si calmes, voir mêmes presque pop.

La réalisation de Guy Picciotto (chanteur/guitariste de Fugazi) est sublime. À chaque fois qu’on croit le groupe à son maximum de puissance et de tension, il nous surprend en rajoutant une épaisse couche de guitares et de claviers qui détruisent nos oreilles pour notre plus grand plaisir.

Quant aux musiciens, ils exécutent sans failles. Le jeu du guitariste est simple mais combien efficace. Son choix de sonorités est intelligent. Par moment, il est très présent et judicieusement effacé quand il se doit. Le bassiste m’a toujours fasciné par sa façon de jouer. Son jeu est si imprévisible quand on l’écoute attentivement. Bien que la basse ne soit pas à l’avant-plan dans le mixage, elle est d’un aplomb redoutable. Les claviers sont juste assez présents pour nous les faire apprécier. Pour ce qui est du batteur, il est la colonne vertébrale dont tout groupe espère pouvoir compter dans ses rangs. Pour les avoir vu à deux reprises en concert, ils sont tout aussi performants sur scène.

Cet album est une réussite complète à mes oreilles et je le recommande fortement aux amateurs de musique abrasive. Il se peut que ça prenne quelques écoutes avant de vibrer à fond, mais croyez moi, ça vaut vraiment le petit effort.

Je vous laisse donc avec cet extrait de Set Fire To The Face On Fire lors d’un enregistrement pour un show télé. Sortez vos kleenex, il se peut que vos oreilles saignent !

The Blood Brothers
Young Machetes
V2 Records
51 minutes
Paru en 2006

01. Set Fire To The Face On Fire
02. We Ride Skeletal Lightning
03. Laser Life
04. Camouflage, Camouflage
05. You’re The Dream Unicorn !
06. Vital Beach
07. Spit Shine Your Black Clouds
08. 1,2,3,4 Guitars
09. Lift The Veil, Kiss The Tank
10. Nausea Shreds Yr Head
11. Rat Rider
12. Johnny Ripper
13. Huge Gold AK-47
14. Street Wars / Exotic Foxholes
15. Giant Swan

www.thebloodbrothers.com/

Exprimez-vous!

*