Tegan And Sara - Heartthrob - Le Canal Auditif

Tegan And Sara – Heartthrob

tegan-sara-heartthrobAdeptes de pop rock inoffensif, vous allez être satisfaits d’apprendre que le duo canadien originaire de Calgary, Tegan And Sara, lançait dans les bacs son huitième album studio intitulé Heartthrob. Les deux jumelles (l’une résidente à Vancouver, l’autre à Montréal) produisent un album aux structures chansonnières convenues mais efficientes… mais ce qui caractérise cette offrande se situe surtout au niveau des sonorités et des arrangements fortement inspirés de ce qui prévalaient dans les années 80.

Pas nécessairement campé fiévreusement dans l’électro-pop, Heartthrob est une conception sonore agrémentée de synthétiseurs, de boîtes à rythmes, de guitares cristallines et de refrains fédérateurs, qu’une certaine faune se plaira assurément à fredonner dans un amphithéâtre boursouflée ou encore dans un festival de musique pseudo indépendante. Pour être d’une honnêteté brutale, nous avons énormément de difficulté à comprendre l’engouement pour une conception sonore qui pige ses ascendants dans ce qui constitue probablement la pire décennie de musique pop de l’histoire : les eighties. Il fallait y être pour saisir ce qui se passait à cette époque…

Malheureusement, nous ne voyons aucune espèce de différence entre ce Heartthrob et ce que créaient les Bangles, Roxette et Cyndi Lauper, durant la « magnifique » période mentionnée précédemment. Tegan And Sara maîtrise à la perfection l’écriture chansonnière et les mélodies accrocheuses qui rehaussent une chanson se voulant accessible, sauf que l’esthétique sonore préconisée, la réalisation ampoulée et peu subtile, l’instrumentation ponctuée de synthés anachroniques et de boîtes à rythmes désuètes nous a laissés parfaitement pantois. Au cours des dernières années, certains créateurs ont su utiliser ces sonorités de manière perspicace, mais Tegan And Sara, sur ce Heartthrob, rate la cible lamentablement!

Pour nous, il est particulièrement ardu de faire la nomenclature des morceaux qui ont trouvé grâce à nos oreilles; peut-être I’m Not Your Hero (qui fait penser à du Metric édulcoré), si nécessaire Now I’m All Messed Up (qui rappelle un Passion Pit de mauvaise qualité). Au bout du compte, nous ne faisons probablement pas parti du public ciblé par ce Heartthrob; une création/marketing visant le dénominateur le plus commun et qui se fera classifier par certains mélomanes sous la rubrique « indie »… Sans commentaire!

Au final, voilà un disque destiné aux fans de pop-rock « easy-listening » qui détestent se creuser les méninges. Les inconditionnels de Passion Pit, Bear In Heaven et autres pointures de l’électro-pop aux effluves eighties pourraient se laisser tenter par cet opus; mais ça aussi, nous sommes loin d’en être convaincus. À lire certains blogueurs et journalistes musicaux, ce Heartthrob constitue une galette fort comestible! Ah? Bon? Grand bien leur fasse, mais en ce qui nous concerne, voilà le premier bide de l’année 2013! Grandement surévalué!

Ma note : 4/10

Tegan And Sara
Heartthrob
Vapor/Warner Brothers
36 minutes

www.teganandsara.com/

Exprimez-vous!

*