Québec Archives - Page 48 sur 48 - Le Canal Auditif

Les ShrimpS – Bazooka!

Les ShrimpSLes musiciens qui composent Les ShrimpS ont de l’expérience. Vincent Blain (guitare et percussion) est l’homme derrière le studio Madame Wood et L’Indice, Charles Blondeau (batterie, claviers et percussions) fait partie de Babylone, Étienne Rocheleau (basse, claviers et percussions) joue dans L’Indice et Feathership, Philippe Blain (voix, claviers et percussions) est reconnu pour ses réalisations de clips fantasques et Geneviève Hould (voix, claviers et percussions) fait sans doute plein d’affaires cool, mais j’ai été incapable d’en trouver. Bref, leur CV est bien rempli.

La bande propose son deuxième album intitulé Bazooka! et il est tout aussi expressif que son titre. L’offrande est à la fois inventive, nuancée, psychédélique et mélodieuse. C’est le genre d’album qui fait taper du pied à la première écoute et duquel vous ne vous lassez pas rapidement. La proposition est flyée, mais cohérente et bien ficelée.

Le rock des ShrimpS a un petit côté marginal totalement génial comme le démontre habilement la pièce Pitoune. C’est entraînant et très contagieux. Ça donne envie de se faire aller les hanches, de mettre des lunettes fumées pour avoir l’air un peu plus cool, mais tout en buvant un drink rose et fruité. Des «ouh la la» de Geneviève Hould à la guitare juste assez décapante de Vincent Blain, tout est excellent.

Parmi les meilleurs coups de ce deuxième album, la rock Louise, la groovy Douchebag avec ses cuivres délicieux, la «space» Ici, l’entraînante Atoum (se toucher dans le Nil) et l’atmosphérique Rêveur font la job pas à peu près. En fait, avec Bazooka!, les ShrimpS frappent dans le mile tel Guillaume Tell dans la pomme.

Un album qui fera plaisir aux amateurs de rock marginal. Malgré ses petites manies bizarres, les ShrimpS demeurent excessivement mélodieux, ce qui ne froissera pas l’oreille du mélomane plus traditionnel.

Ma note: 7,5/10

Les ShrimpS
Bazooka!
Indépendant
40 minutes

https://www.facebook.com/lesshrimps

Barrasso – Des X, des croix, des pointillés

BarrassoDétrompez-vous, il ne s’agit pas d’un long hommage à l’ex-gardien des Pingouins de Pittsburgh, quoique deux des membres se soient rencontrés dans le vestiaire d’une équipe de ligue de garage. Étienne Beaupré (guitare), Thierry Bourgault D’Amico (guitare) et Francis Paquette ont trouvé un lieu commun dans leur amour du groupe hardcore Hot Snakes. Après avoir repêché Jonathan Beauregard (voix et guitare), un ancien de Dirty Tricks et Suck la Marde ainsi que Louis-Simon Bastien (basse) anciennement de Jaymie et Armand Frontal, le groupe s’est mis en marche.

Près de quatre ans plus tard, la formation «fais-le toi-même» débarque avec un premier album qui n’est pas piqué des vers. Leur mélange de punk, de hardcore et de rock est extrêmement accrocheur et entraînant avec ses grosses guitares. L’utilisation hétérodoxe de trois guitares électriques est franchement bien foutue. Plutôt que de se répéter ou tout simplement doubler le son, le trio nous envoie des mélanges de sons finement tissés. 7021 en est un bon exemple.

On sent la maturité et l’expérience derrière le son de Barrasso. N’étant pas à leurs premiers pas musicaux, les membres de la formation rassemblent tout leur savoir-faire sur cette galette. Le résultat est un brûlot qui fera plaisir à ceux qui aiment le rock lourd qui déménage autant que le Clan Panneton. Coup de dé, qui ouvre la marche, affirme le ton dès les premières notes. On est quelque part entre Groovy Aardvark, Hot Snakes et Oktoplut.

Jonathan Beauregard est particulièrement efficace avec ses mélodies vocales accrocheuses malgré leurs tonalités rock. Nokolaye l’affirme sans détour avec son air mélodieux et poignant. MMCPVDC est un autre bon exemple de cette capacité à venir faire vibrer la fibre interne avec sa voix habitée et bien calibrée. Manoir Cujo laisse voir un profil moins abrasif du groupe, mais avec une trame tout ce qu’il y a de délicieux pour les oreilles.

Sans détour, on le dit haut et fort, Barrasso sont forts. Leur rock est bien construit, bien dosé, intelligemment arrangé, accompagné de textes variés et bien écrits ainsi que franchement accrocheur. C’est sans contredit, le meilleur album de rock québécois paru à date en 2015. Voilà un groupe qu’on va suivre attentivement. Si t’aimes le rock lourd écoute ça, tu ne seras pas déçu.

Ma note: 8/10

Barrasso
Des x, des croix, des pointillés
Music Mansion Records
30 minutes

http://musicmansionrecords.com/artiste.php?id=108

La Fête Nationale 2015

1-fnqc-lys_rgb_2010T’as envie de te dessiner des fleurs de lys dans la face pis de gueuler à quel point t’es fier d’être québécois avec une Molson Canadian dans les mains? Ben, au Canal Auditif, on encourage ce genre de pratiques douteuses. Plus sérieusement, voici quelques rassemblements musicaux qui te permettront d’éviter les Isabelle Boulay et Hugo Lapointe de ce monde. Profites-en, c’est peut-être la dernière fois. Nos amis les Libéraux ne semblent pas voir d’un bon œil le sentiment d’appartenance au fleurdelisée.
 
 
 

MONTRÉAL

LE 23 JUIN DANS VILLERAY

Au menu? Marième, W. Smith Band, Syzzors, Foreign Diplomats, Kenlo, The Posterz et un DJ set de Loud Lary Ajust… autrement dit, si tu n’aimes pas l’anglais et que tu prends ça comme une insulte, on te conseille un autre quartier. Sinon, tu risques de découvrir de jeunes artistes bien prometteurs!

https://www.facebook.com/events/476570825841650/

LE 23 JUIN À LA PLACE SIMON-VALOIS

À Hochelaga, le party risque de pogner avec Canailles et une première partie de Gilles Valiquette. Oui, monsieur «Je suis cool» lui-même, sera de la partie. N’est-ce pas magnifique?

https://www.facebook.com/events/841060292638663/

LE 23 JUIN À LAVAL

Les Trois Accords, Lisa LeBlanc, Cœur de Pirate, Les Sœurs Boulay, Keith Kouna, Klô Pelgag, Safia Nolin, Pierre Kwenders, Les Appendices, Loud Lary Ajust, Koriass, Eman x Vlooper et malheureusement Marc Hervieux qui va vouloir faire son ténor quétaine… mais bon, c’est un petit tribut à payer. Ce n’est pas mêlant, la moitié du monde artistique québécois y sera.

LE 24 JUIN À LACHINE

Montréal c’est le fun, mais la banlieue c’est pas si plate. À Lachine le 24, tu vas pouvoir faire la fête avec Les Hôtesses d’Hilaire (j’espère que t’as le foie fait fort) et Les Trois Accords. Oui, tu pourras chanter tous leurs grands succès! Joie!

QUÉBEC

LES PLAINES D’ABRAHAM LE 23 JUIN

Difficile de passer à côté des Plaines. Même si le maire n’aime pas trop que la jeunesse se dégourdisse le gosier, ça risque d’être une pas pire fête. La brochette d’invités est plus que reluisante: Louis-Jean Cormier, Alex Nevsky, Stéphane Archambault, Patrick Norman (Misteur Valaire sera dans le coin… on se doute qu’ils joueront Quand on est en amour), Nanette Workman, Galaxie, Fannie Bloom, Salomé Leclerc. Pendant la nuit, ça se poursuit avec Misteur Valaire qui sera accompagné de Karim Ouellet et Alaclair Ensemble, Peakafeller et Mike Sickini. Si le 24 tu ne te couches pas aux aurores… dis-toi que quelque part, t’as fait un mauvais choix.

OUTAOUAIS

LA P’TITE SAINT-JEAN LE 24 JUIN

Elle porte très mal son nom puisque Qualité Môtel y sera. Oui, Misteur Valaire en version 100 % Québécoise.

http://www.fetenationale.quebec