Simon Paradis - L'issue du soir - Le Canal Auditif

Simon Paradis – L’issue du soir

Simon ParadisSimon Paradis fait partie de la relève de la Capitale nationale. Ce membre du groupe Anatole lance cette semaine son premier album solo: L’issue du soir. Le jeune homme a composé, écrit et réalisé la galette en compagnie de certains beaux talents de Québec: Jane Ehrhardt aux claviers, Renaud Pilote à la batterie, Serge-André Amin à la basse, Hugo Lemalt à la guitare électrique.

L’issue du soir est un album qui possède plusieurs beaux moments de mélodies veloutées trempées dans une musique qui emprunte un peu au rock progressif, un peu à l’electro-pop, mais avec une facture folk très présente. Les textes de Paradis sont intéressants et portent surtout sur la solitude urbaine, ce sentiment d’être seul entouré d’un million de personnes. Le plus gros défaut, c’est le manque de variété dans les mélodies vocales qui sont un tantinet répétitives.

Parmi les bons coups qu’on répertorie sur L’issue du soir, Corbeau, le premier simple est en tête de liste. C’est une magnifique pièce qui est mélodieuse à souhait et qui fait une lente progression vers une facture musicalement impressionnante. Le refrain est accrocheur et risque de vous coller dans les neurones tout comme le son unique de la contrebasse de Claudia Gagné. Paradis montre aussi qu’il se débrouille presque aussi bien que Cœur de Pirate au piano avec une trame nuancée et bien dosée. Tempête fait belle figure avec son air efficace et son atmosphère sonore riche.

Appartement est l’autre pièce maîtresse qui ressort nettement du lot sur L’issue du soir alors que la mélodie vocale de Simon Paradis est plus dynamique. C’est très réussi et ça rappelle un peu les débuts plus planants d’Alexandre Désilets. Express de minuit fait un peu de place aux claviers et le refrain qui fait apparaître un chœur plutôt efficace et une guitare électrique qui se mélange à merveille avec le reste.

Le point où ça accroche se situe au niveau des mélodies vocales qui se ressemblent un peu trop d’une chanson à l’autre. Cela est peut-être dû à la manie de Paradis d’étirer ses voyelles en fin de vers. Ça devient un peu redondant et ça tue le plaisir à la longue. Ce qui fait que lorsqu’on arrive au deux tiers du disque, l’oreille fatigue un peu et demeure scotché sur cet impair.

Mais bon, ça reste un bon premier coup pour Simon Paradis qui lance un premier effort en français fort appréciable (l’homme a un disque en anglais à son actif). L’issue du soir fera plaisir aux amoureux de folk atmosphérique où les claviers prennent une place importante. On y retrouve quelques pièces qui se démarquent et c’est certain que le jeune homme est à surveiller dans le futur.

Ma note: 6,5/10

Simon Paradis
L’issue du soir
La Palette
39 minutes

http://simonparadis.com/

Exprimez-vous!

*