Rufus Wainwright - Out Of The Game - Le Canal Auditif

Rufus Wainwright – Out Of The Game

« I’m out of the game / I’ve been out for a long time now / I’m looking for something »

Rufus Wainwright ne le cache pas : il espère que son plus récent disque, Out of the Game, sorti la semaine dernière, lui permettra de connaitre un grand succès commercial et d’estime (lire ici : remporter des prix et des statuettes dans les plus prestigieux galas musicaux). Bon, une fois cela affirmé à la face du monde, il faut livrer la marchandise, n’est-ce pas ? Pour ce faire, Rufus a convenu de s’entourer d’une équipe de «poids lourds». Il a fait appel à sa sœur, Martha, à Nick Zinner (Yeah Yeah Yeahs), Sean Lennon (le fils de vous savez qui…), à Andre Wyatt (Miike Snow) et à Nels Cline (guitariste de Wilco). Pas mal comme équipe de collabos.

Et pour mener son ambitieux projet à bon port (devenir le meilleur album pop 2012!), le chanteur a donné les commandes à Mark Ronson, celui-là même a qui l’on doit les arrangements du célèbre Back to Black, d’Amy Winehouse. Le style et l’influence du réalisateur s’entendent partout sur ce disque : les mélanges des genres, les références pop-jazz-classique, les envolées de violons et de trompettes (et même de clarinettes!), les changements de tempo, les retours dans la pop des années 1970 (Elton John, quelqu’un?), les refrains accrocheurs, les chœurs gospels ; ce Out of the Game est, on le sent, on le perçoit dès la première écoute, un album qui veut plaire, qui est conçu pour entrer dans les oreilles rapidement, facilement, sans anicroche.

Pour ceux qui s’inquiéteraient: le travail de M. Ronson ne prend pas le dessus sur le style connu et reconnu de Rufus Wainwright. Cependant, il faut quand même quelques écoutes pour écarter la (sur)réalisation et se concentrer sur la voix si singulière de Rufus, sur son romantisme assumé, son goût pour l’opérette et, surtout, sur ses textes si imagés.

Une perle, parmi tant d’autres, qu’il adresse à sa fille: «One day you will come to Montauk and see your dad wearing a kimono and see your other dad pruning roses», chante Rufus, simplement accompagné des notes d’un piano. Encore ici, le talent du chanteur montréalais illumine la douzaine de pièces de ce CD. Mais est-ce que ce sera assez pour devenir l’album pop de l’année ? L’avenir nous le dira.

Ma note : 7/10

Rufus Wainwright
Out of the Game
Universal Music
54 minutes

www.rufuswainwright.com/

Exprimez-vous!

*