PUP - The Dream Is Over - Le Canal Auditif

PUP – The Dream Is Over

PUPLe groupe canadien PUP avait fait tourner les têtes avec son album homonyme paru en 2014. Leur punk à la fois mélodieux, agressif et facile d’approche contient des éléments qui font autant plaisir aux fans du genre qu’à ceux férus de rock alternatif. La formation torontoise est formée de quatre amis d’enfance et leur nom tient pour Pathetic Use Of Potential. Disons que l’autodérision et l’humour cynique font partie des atouts que maîtrise le quatuor comme le démontre le premier simple issu de l’album. En effet, la totalement satisfaisante If This Tour Doesn’t Kill You, I Will traduit ce sentiment qui peut émerger lorsqu’on partage son intimité avec trois autres personnes constamment. N’allez pas penser que la discorde s’est installée entre les quatre garçons. Au contraire, The Dream Is Over montre à quel point, ils sont tous en unisson.

Sur ce nouvel opus, la bande reprend sa recette qui fonctionnait bien et la pousse plus loin. L’album coule avec aisance, les chansons s’enchâssent merveilleusement les unes aux autres et les mélodies sympathiques pour les oreilles conservent notre attention des premières aux dernières notes. Des pièces comme Doubts sont fédératrices sans tomber dans le conventionnel.

PUP excelle lorsqu’il est temps de concevoir des riffs à la distorsion proéminente. DVP, qui raconte l’écoeurantite aiguë d’une blonde envers son chum musicien qui fait trop la fête, est un excellent exemple. On peut en dire tout autant de My Life Is Over And I Couldn’t Be Happier qui montre encore une fois toute l’autodérision dont est capable la formation.

Le groupe montre aussi qu’il manie bien la chanson au rythme moins effréné. The Coast est une pièce qui dépeint la solitude et le sentiment d’abandon que peut susciter l’hiver dans certaines villes isolées du Canada. Mais c’est certainement Pine Point qui chante la désolation d’une ancienne ville minière maintenant déchue. C’est non seulement un peu touchant, très dénonciateur de l’abandon et de la misère, mais aussi parfaitement exécuté. Le refrain est poignant et si bien réfléchi. Ça aurait pu être quétaine, mais les jeunes hommes sont trop intelligents pour tomber dans le piège.

The Dream Is Over est un excellent album de punk mélodieux qui, sans nécessairement révolutionner le genre, est tellement bien composé et exécuté. Le quatuor évite les pièges et les banalités. De la musique aux paroles en passant par les arrangements, tout est bien calibré et ficelé. Une des belles sorties canadiennes de 2016.

Ma note: 8/10

PUP
The Dream Is Over
SideOneDummy
31 minutes

http://www.puptheband.com/

Exprimez-vous!

*