Edward Sharpe And The Magnetic Zeros - Here - Le Canal Auditif

Edward Sharpe And The Magnetic Zeros – Here

Le 29 mai dernier, la joyeuse troupe d’Edward Sharpe arrivait avec son deuxième album studio: Here. Le groupe, composé de onze musiciens, fut rassemblé par Alex Ebert de la formation Ima Robot, suite à une crise existentielle importante. Après avoir rencontré Jade Castrinos, la deuxième voix de la formation, il recruta les musiciens qui prennent part à ce combo fortement influencé par la musique des années 50 et 60. Si Ebert se dit influencé des groupes anglais des années 60, pour la composition, la facture, elle, fait très folk nord-américaine. On a l’impression de se retrouver dans un bar d’une petite localité du sud-ouest américain, où tout le monde prend un instrument et entame un «jam».

Dans une entrevue accordée récemment à Spin, Ebert disait: «J’essaie de donner plus une ambiance de musique de feu de camp qu’une ambiance de bibliothèque à ce que nous faisons.» Et cela s’entend dès la première chanson, Man On Fire, alors qu’on entend des cris pendant la chanson et que la fin est colorée des rires de membres de la bande.

Cet esprit de célébration est omniprésent sur la galette et la plupart des chansons sont construites en crescendo culminant en un chœur regroupant l’ensemble au grand complet. Le groupe fait parti de cette mouvance qui remet au goût du jour certains styles boudés par la musique pop ces dernières années, comme le bluegrass. D’ailleurs, la voix puissante et habitée de Castrinos est un bijou pour les oreilles. La pièce That’s What’s Up fait tout l’étalage de son talent. Malgré la forte influence du passé, la formation ne fait pas table rase du présent, et une chanson comme One Love To Another, avec ses voix atmosphériques, nous replonge en 2012 sans problèmes.

Bref, Here est un bon album d’été, à écouter sur une terrasse, une bière à la main, en bonne compagnie. Pour tous ceux qui ont apprécié la musique du film O Brother, Where Are Thou? vous risquez de tomber éperdument en amour avec la bande californienne.

Ma note : 7/10

Edward Sharpe And The Magnetic Zeros
Here
Vagrant
38 minutes

edwardsharpeandthemagneticzeros.com/

Exprimez-vous!

*