Museum Of Love - Museum Of Love - Le Canal Auditif

Museum Of Love – Museum Of Love

museum-of-love-LPLes derniers venus sous l’égide de la brillante et éclectique étiquette de disques new-yorkaise, DFA Records, sont loin d’être de parfaits inconnus. Museum Of Love est le nouveau projet de l’ancien batteur du prolifique groupe LCD Soundsystem, Pat Mahoney. Il est secondé par Dennis McNany, collègue au sein de DFA Records, multi-instrumentiste et arrangeur. Le nom de ce duo est tiré de la pièce d’une de leurs influences soit l’artiste très sous-estimé Daniel Johnston. À cet effet, Museum Of Love tire leurs nombreuses influences auprès d’autres artistes aussi variés que Roxy Music à Harry Nilsson en passant par Brian Eno, Art Of Noise et Kraftwerk.

Il y a quelque chose de singulier lorsqu’un groupe est dirigé par un batteur et un multi-instrumentiste. On sent un effet positif au niveau des compositions. Il y a assurément plus d’espace, l’ensemble sonore est plus aéré et au service de la musique. Les rythmiques bien placées et les arrangements adéquats donnent un rendu efficace aux pièces.

Le départ de la scène musicale de LCD Soundsystem a laissé un certain vide et Museum Of Love survient au bon moment; non pas qu’ils remplacent tout de go la bande à James Murphy, mais ils remplissent bien le terrain vacant laissé dans ce genre musical. Qu’on pense aux superbes pièces que représentent The Who’s Who Of Who Cares (piste dominée par des percussions, une ligne de basse et des cuivres) ainsi que la tonitruante The Large Glass qui nous ramène tout droit à un LCD Soundsystem de la première époque. Dès l’introduction de cet album homonyme, nous savons que nous serons plongés dans une espèce d’ambiance rétro futuriste avec les sonorités provenant de synthétiseurs vintage. L’introduction passée, Down South, deuxième morceau de l’opus, met la table à ce qui s’avérera comme une superbe succession de pièces soit: In Infancy qui se révèle comme un mantra doublé d’une certaine urgence, suivi du joyau Fathers qui nous fait vivre des émotions par son ambiance planante combinée à la voix de falsetto de Pat Mahoney qui semble nous réconforter.

Décidément, en cette dernière étape de l’année 2014, Museum Of Love fait bonne figure pour possiblement figurer en tête de certaines listes de fin d’année. Groupe difficilement classable, on aime le pont que Museum Of Love fait entre le passé et le présent comme certains grands artistes ont su le faire à différentes époques, mélangeant allègrement influences, styles et originalité.

Ma note: 8/10

Museum Of Love
Museum Of Love
DFA Records
42 minutes

www.museumoflove.net

Exprimez-vous!

*