Morgan Delt - Morgan Delt - Le Canal Auditif

Morgan Delt – Morgan Delt

MorganDelt-LMCMorgan Delt est un ovni acidulé, multi-instrumentiste de surcroît, provenant tout droit d’une Californie flower power d’une autre époque. Époque des Byrds, de Love, passée au malaxeur psychédélique de la fin des années soixante britanniques. On pense à Pink Floyd et Soft Machine ajusté au son des années 2000; sauce Thee Oh Sees qui rencontre les Flaming Lips. Voilà les recoupements que nous faisons au sujet du son de Morgan Delt.

Morgan Delt, à l’instar des Floyd première mouture, cultive le mystère. On retrouve peu d’entrevues au sujet du bonhomme et de son projet musical. Graphiste de la côte ouest américaine, notre protagoniste est lent dans sa démarche musicale. Il lui aura fallu plus d’un an pour enregistrer six chansons et le tout réalisé dans son humble demeure.

La démarche ici ne se veut pas nécessairement nostalgique, mais s’appuyant sur des bases déjà établies. Morgan Delt possède une intéressante culture musicale. Peut-être un peu trop nichée, mais assez vaste pour sentir une sensibilité au-delà de la pop. Ses influences résident également au niveau cinématographique et littéraire. Notre homme apprécie bien l’oeuvre de Ken Russell et Philip K. Dick.

Armé principalement d’une Fender Mustang, d’un amplificateur Vox et d’un micro Electrovoice l’album homonyme nous plonge dans une ambiance quasi mystique. Dès l’ouverture, nous nous faisons assaillir par l’énergique Make My Grey Brain Green qui met très bien la table. Suivra la superbe Barbarian Kings tout droit imaginée d’une expérience sous LSD… On retrouvera plusieurs autres moments forts tels que les Beneath The Black And Purple, Obstacle Eyes, Chakra Eyes, Tropicana qui nous feront penser au son de certains autres contemporains tels les Spiritualized, Tame Impala et MGMT.

Un premier opus non sans failles. La voix en arrière-plan et sans trop de variation peut nous lasser à la longue. Les pièces sont également un peu trop homogènes. Autre bémol, l’album est beaucoup trop court. Somme toute, nous faisons face à un artiste qui pourrait fort bien s’avérer très intéressant et pertinent au fil de ses prochaines parutions.

Morgan Delt aime penser que certaines musiques sont capables de faire voyager l’auditeur, de l’emmener en d’autres endroits, d’autres états d’esprit. Pour lui, cette description cerne bien ce qu’est le psychédélisme. Force est d’admettre qu’il maîtrise la matière de bien belle façon.

Ma note : 7/10

Morgan Delt
Morgan Delt
Trouble In Mind Records
33 minutes

morgandelt.bandcamp.com

Exprimez-vous!

*