Megadeth - Super Collider - Le Canal Auditif

Megadeth – Super Collider

Super_Collider_MegadethParmi les têtes d’affiches du festival Heavy MTL, on peut encore une fois lire le nom de Megadeth. Les vieux routiers du thrash métal arrivaient un peu plus tôt cette année avec leur quatorzième album studio: Super Collider. La troupe compte parmi ses rangs, le toujours aussi sympathique (lire ici avec BEAUCOUP d’ironie) Dave Mustaine ainsi que David Ellefson de retour dans le giron de la formation depuis 2010. Le quatuor est complété par Shawn Drover à la batterie et Chris Broderick à la guitare.

Que dire de ce nouvel opus? Encore une confirmation que la dernière fois que Megadeth a été pertinent, c’était au début des années 90. Super Collider sonne comme un spaghetti sorti du micro-ondes: mou et réchauffé. Oubliez les tonnes de briques et autres métaphores de lourdeur, la bande à Mustaine l’a oublié dans le portique du studio.

Seulement trois chansons risquent de faire leur chemin convenablement jusqu’à vos oreilles. Kingmaker, qui donne le coup d’envoi à cette galette, donne espoir avec son premier riff puissant et rapide et son refrain typique des meilleures années de Megadeth. Par contre, le texte laisse franchement à désirer… Dance In The Rain, malgré un titre qui évoque Mario Pelchat, montre un Mustaine qui revient à un spoken-word qui n’est pas inintéressant. Autre pièce qui donne lieu à de bons moments: The Blackest Crow dans laquelle violon et banjo se mêlent à la guitare électrique pour donner des sonorités singulières.

Mais les pièces carrément décourageantes sont monnaie courante. La pièce-titre se classe dans la catégorie hard rock de radio FM et Mustaine pousse si fort sur sa voix qu’on développe des nodules simplement à l’écouter. Si on accusait le métal d’encourager la violence, cette fois-ci ce sera vrai! Vous aurez certainement envie de violenter le quatuor à l’écoute de l’ennuyante Burn!, de l’insignifiante Off The Edge et la très cliché Built For War; celle-ci doublée des cris de Mustaine qui peuvent provoquer des poussées d’urticaire.

Bref, Megadeth est dépassé et encore une fois paraît mal aux côtés d’une formation comme Metallica qui tente à tout le moins de se réinventer (maladroitement parfois) un tant soit peu. Dave Mustaine est reconnu pour sa mauvaise humeur légendaire et grâce à Super Collider, il réussira peut-être à vous la partager. À éviter.

Ma note: 4/10

Megadeth
Super Collider
Universal Music
45 minutes

www.megadeth.com/

Commentaires

  1. Outch!!

Exprimez-vous!

*