Mclusky: un joyau signé Andy Falkous - Le Canal Auditif

Mclusky: un joyau signé Andy Falkous

McluskyPIC3Aujourd’hui je vous parle de Mclusky. Le trio originaire de Cardiff au pays de Galles a été actif de 1996 à 2005, accouchant de trois albums en carrière. Il n’y a pas de mots pour décrire à quel point j’aime leur musique et que j’ai écouté de façon exagérée. Je me contenterai donc de dire que j’aime vraiment beaucoup ce groupe et que je l’ai écouté plus souvent qu’à son tour. Vous ai-je dis à quel point j’aime ce groupe? Si je me répète c’est pour deux raisons: la première est que je me fais de plus en plus vieux et que je radote de plus en plus. La seconde raison est que je veux être certain que vous sachiez à quel point j’ai écouté souvent leurs albums et que je les apprécie toujours autant.

Je vous le dis tout de suite, si vous cherchez une musique pour vous accompagner durant vos prochaines minutes pour faire du jardinage, du scrapbooking ou du tricot, ceci n’est pas pour vous.

Dans ce groupe, le meneur Andy Falkous (maintenant aux commandes de Future Of The Left) joue de la guitare et il chante. Il a toujours été accompagné de deux sbires afin que le groupe fonctionne à trois musiciens. Matthew Harding (il a quitté le groupe après deux disques) et Jack Egglestone ont été aux commandes de la batterie. Pour ce qui est de la basse, elle a été, elle aussi, l’affaire de deux hommes, mais principalement celle de John Chapple.

Ce trio nous sert une musique punk qui est énergique, authentique et bien qu’enragée par moment, est accompagnée de quelques mélodies qui nous collent dans la tête pour bien longtemps. Tout ça, très souvent agrémenté de solides textes. Andrew Falkous hurle ou chante sa rage avec beaucoup d’authenticité puis ça, bien ça me parle beaucoup.

Sans complètement innover, ils ont su imposer un style de musique propre à eux. Une musique où la basse est très salopée par une distorsion souvent imposante, accompagnée d’une guitare électrique bruyante, dissonante, variée et inventive. La batterie est bien sûr importante dans leur musique et sert à nous faire taper constamment du pied, et ce parfois même de manière excessive.

Ces Gallois sont là pour nous botter le cul pis nous remettre les idées bien en place… et ça ne fait pas de tort une fois de temps en temps. En tout cas, personnellement, j’en connais quelques-uns à qui ça leur ferait le plus grand bien de se faire brasser un peu.

Bien sûr, on peut trouver un paquet de défauts au groupe ou alors tout simplement ne pas adhérer à leur univers sonore, mais pour moi, ce groupe sert éloquemment à se débarrasser de toute la superficialité quotidienne qui est déposée de force directement dans mes canaux auditifs.

Alors pour ceux et celles qui cherchent une musique dynamique, servie par un groupe solide qui ne semble pas vouloir se faire prier bien longtemps pour réveiller les acouphènes enfouis en vous, et bien je vous propose Mclusky.

Exprimez-vous!

*