Maserati - VII - Le Canal Auditif

Maserati – VII

Si quelques villes aux États-Unis semblent être des terreaux fertiles pour l’expérimentation musicale, Athens en Géorgie est définitivement la reine. Encore une fois, voici un groupe issu de ce coin de pays : Maserati. Alliant des éléments de rock, de punk, de psychédélique et de space-rock, le quatuor instrumental débarque avec son cinquième album en carrière. Le premier depuis la mort tragique du batteur Jerry Fuchs, décédé à la suite d’un accident d’élévateur lors d’une soirée destinée à amasser des fonds pour donner une éducation aux enfants pauvres en Inde. Les voici donc de retour avec VII.

Encore une fois, le groupe offre un opus qui donne envie de se déhancher sur une musique définitivement rock. Avec leur rythmes effrénés et répétitifs, leur sonorités qui touchent à l’électro-pop mais avec des instruments traditionnels et l’originalité de leur démarche, Maserati étonne et surprend. Le quatuor laisse place aussi à des mélodies plus lentes et atmosphériques au travers des neuf pièces qui constituent VII. Attendez-vous à des morceaux à durée variable plus près des huit minutes que des standards radios. La combinaison dance-punk est suffisamment bien ficelée que le tout passerait inaperçu en fin de soirée dans une discothèque.

Maserati part le bal avec une San Angeles, un instrument à la fois, pour atterrir sur des rythmes bien dansant et des guitares criardes mais sans une once d’agressivité. Martin Rev offre une alternative plus douce et atmosphérique alors que The Eliminator galope au pas de course. Le groupe offre aussi une Solar Exodus singulière, dans laquelle le clavecin domine et une Lunar Drift où c’est l’orgue qui prend la place. Earth-Like est la plus rock, lourde et carrée, une des pièces de VII où la basse s’en donne à cœur joie. Le tout se termine sur une San Tropea qui sans faire mentir son titre, a un petit quelque chose de lumineux.

Bref, un bon album dansant qui saura vous faire brasser le popotin et qui fait bien le lien entre deux mondes plutôt différent : le rock et l’électro. On se trouve à mi-chemin dans un univers où l’expérimentation est de mise et encouragée. Une musique parfaite pour relancer une piste de danse!

Ma note : 7,5/10

Maserati
VII
Temporary Residence
54 minutes

fr.wikipedia.org/wiki/Maserati_(groupe)

http://www.youtube.com/watch?v=PDi7xFQmr90

Exprimez-vous!

*