Mac Demarco - Salad Days - Le Canal Auditif

Mac Demarco – Salad Days

Mac_DeMarco_Salad_DaysEst-ce un poisson d’avril? Surtout qu’avec un titre tel que Salad Days, on est en droit de se demander si Mac Demarco ne nous fait pas marcher. Celui-ci est réputé pour ses attrapes et ceci ne pourrait qu’être la prochaine sur une longue liste à venir. Heureusement pour nous, Salad Days est bel et bien un album en bonne et due forme.

Le jeune homme qui a habité brièvement Montréal a dit que son nouvel album était inspiré de ceci: «Fuck Man, je reviens d’un an et demi de tournée pis je suis fatigué». C’est exactement ce qui se dégage de Salad Days, outre son appel à plus de santé dans l’assiette, on sent une lassitude, une fatigue palpable. Attention, on ne parle pas ici d’un soudain laisser-aller de la part du jeune homme. Au contraire, c’est la fatigue du guerrier après avoir travaillé comme un fou.

Mes professeurs me disaient toujours à l’école de théâtre que la fatigue était une bonne chose dans la création parce qu’on arrête de réfléchir. On exécute et on vit tout simplement. Je crois sincèrement qu’ils avaient raison, à en juger par la qualité de ce troisième opus de Demarco. Sur Salad Days, la fatigue se transforme en détachement, ce qui donne un excellent disque.

Dès les premières notes de la pièce-titre qui ouvre la galette, ça respire la «coolitude» à plein nez incluant un brin de détachement, un soupçon de je-m’en-foutisme et beaucoup de bonnes mélodies. Demarco nous livre ses meilleures chansons à la guitare. Brother vous traînera dans les oreilles pendant quelques jours tandis que la joie de Let Her Go vous fera taper du pied et sourire indéniablement.

On retrouve un Mac Demarco entouré de quelques effets sur Passing Out Pieces alors que les synthétiseurs l’enrobent d’une chaude étreinte. Que dire de plus de la pink floydienne Chamber Of Reflection qui est enivrante à souhait? Le jeune homme se permet plus de variation sur ce nouvel opus et c’est pour le plus grand plaisir de vos oreilles.

C’est un troisième effort magnifiquement réussi pour Mac Demarco qui mériterait une bonne tape d’encouragement sur les fesses suivit d’un: «Good job champ!». Salad Days constitue une excellente source de mélodies originales, d’authenticité, de surprise et… je crois que cet album constituera assurément une de mes portions de légumes pour les journées à venir… Un album qui accompagne autant les journées ensoleillées que pluvieuses. Oui, c’est versatile à ce point là! Oui, je viens d’utiliser le mot versatile pour qualifier un album.

Ma note : 7,5/10

Mac Demarco
Salad Days
Captured Tracks
35 minutes

macdemarco.bandcamp.com/

Commentaires

  1. Maxim a écrit : :

    « Salad days » is an idiomatic expression, referring to a youthful time, accompanied by the inexperience, enthusiasm, idealism, innocence, or indiscretion that one associates with a young person. More modern use, especially in the United States, refers to a person’s heyday when somebody was at the peak of their abilities—not necessarily in that person’s youth.

    • Merci Maxim, je ne connaissais pas du tout cette expression! En tout cas, je trouve que ça colle plutôt bien à la galette tout de même. N’en reste pas moins que Demarco a dit sur plusieurs tribunes qu’il a écrit l’album en revenant d’un an et demi de tournée et qu’il était crevé!

    • Stéphane Deslauriers a écrit : :

      Merci Maxim de cette précision, mais en même temps la lecture «végétarienne», que fait LP du titre de l’album, est tout à fait justifiée… surtout quand on connaît le côté franchement décalé et un peu bouffon de Demarco. Bref, c’est un très bon disque!

Exprimez-vous!

*