Les EP de septembre - Le Canal Auditif

Les EP de septembre

MOONFACE – CITY WRECKER

moonface3Tout comme son album précédent, City Wrecker a été composé par Spencer Krug à sa résidence d’Helsinki. Tout comme son prédécesseur, on retrouve l’ex-Wolf Parade seul avec son piano. La pièce-titre est celle qui est la plus facile d’approche, celle qui nous colle immédiatement à la peau. Krug envoie aussi deux morceaux plus longs et un tantinet plus difficiles d’approche: Helsinki Winter 2013 avec ses huit minutes trente et sa belle mélodie ainsi que Daughter Of A Dove qui dépasse les dix minutes. Cette dernière est particulièrement marquante, car le Canadien prend tout le temps du monde pour monter sa mélodie. Le résultat est plus que positif et Krug nous gâte.

www.moonface.ca/


 

PAUL COURNOYER – EP

053176174877_cover.170x170-75De la quoi? De la musique francophone d’Alberta? Oui, l’ami. Moi aussi j’ai fait le saut quand j’ai vu le message dans ma boîte de courriel. Qu’il y ait des francos dans la province de l’or noir, ce n’est pas surprenant. Mais de la musique qui provient d’Edmonton «made in french»? Pis le pire dans tout ça? C’est que c’est bon! Paul Cournoyer est un bassiste d’Edmonton et son premier généreux maxi de six morceaux offre quelques bons petits moments. Parfois un peu plus indie rock et parfois plus folk, Cournoyer a même posé pénates dans le top de CISM depuis quelques semaines.

paulcournoyer.ca/


 

GRAND BLANC – EP

a3061116343_10La maison de disque Entreprise attire les projecteurs sur elle ces jours-ci. Après Moodoïd, voilà qu’elle nous présente Grand Blanc, groupe de cold wave français. Grand Blanc porte bien son nom, il y a quelque chose de froid et austère dans cet électro-rock issu du nord-est de la France. Samedi la nuit avec ses machines qui martèlent la cadence, les synthétiseurs sombres et le chanteur qui s’époumone vaut particulièrement le détour. Héritiers de Joy Division, The Cure, Grand Blanc compte sur un duo vocal. La voix féminine avec son ton plus tempéré aide à injecter un tout petit peu de chaleur dans l’ensemble.

grandblanc.bandcamp.com/

ALMEEVA – ANAMORPHIC

COVER_Almeeva-Anamorphic-EP-300x300Actif depuis quelques années déjà, Almeeva, le pseudonyme de Gregory Hoepffner, a déjà vu quelques-unes de ses compositions être utilisées par la télévision américaine. Plus expérimental sur ces deux maxis précédents, il a voulu avec Anamorphic prendre un tournant plus pop en y ajoutant des voix. C’est très réussi! Le producteur qui emprunte autant des éléments à l’électro européen qu’au hip-hop, offre un maxi de quatre titres qui vaut le détour. Il y a quelque chose de légèrement éthéré dans Palindrome alors que Parallells se tient plus proche du soul en raison de la voix dominante.

www.almeeva.net/


 

INDOLORE – POSITIVE GIRLS

888174812519.170x170-75Indolore, c’est le projet solo de Guillaume Simon, ancien membre du groupe Shine, qui avait fait quelques vagues en France. Le trio s’était retrouvé à ouvrir pour Sia en Angleterre puis de faire une tournée avec Morcheeba. Finalement, après trois albums, le groupe s’est dissous. On retrouve Simon sous le nom Indolore et il vient nous présenter les cinq pièces de Positive Girls. C’est un folk plutôt tranquille qui se rapproche du groupe belge The Feather avec les immenses envolées en moins. La pièce-titre du maxi est particulièrement savoureuse avec sa mélodie accrocheuse.

indoloremusic.net/


 

OLI LAROCHE – POP-LOUCHE

a3884568756_10Oli Laroche est un musicien qui a accompagné des pas pires musiciens. Celui-ci a travaillé avec Alex Nevsky, Gaëlle, a fait partie du Roi Poisson et dernièrement il a participé à l’album de Bernhari. Avec une indie pop rêveuse, le Montréalais offre quelques solides mélodies sur ce maxi de cinq pièces. Pour l’aider à boucler le tout, un paquet de collègues lui a prêté main-forte en studio dont Jean-Philippe Hébert (Lisa LeBlanc). La vaporeuse Enveloppés ensemble qui ouvre le maxi vaut particulièrement le détour. Si jamais vous aimez, le lancement aura lieu le mardi 30 septembre prochain au Quai des Brumes à compter de 20h00!

olilaroche.bandcamp.com/album/pop-louche


 

PHOTAY – PHOTAY

a0685785717_10Photay, c’est le pseudonyme d’un jeune homme de 21 ans nommé Evan Shornstein, né à Woodstock. Le musicien a commencé à écouter du Aphex Twin à l’âge de neuf ans. À entendre le maxi du jeune homme, on comprend rapidement que ce n’est pas un jeune musicien comme les autres. De ce généreux EP se dégage une maturité impressionnante. Simplement sur Reconstruct, les textures sont généreuses alors que la voix soul de Seafloor est en parfaite symbiose avec la musique. On sent les influences de James Blake sur No Sass et Static At The Summit. Vraiment, un jeune homme qui sera à surveiller de près.

soundcloud.com/photay


 

Exprimez-vous!

*