Les EP d'août 2015 - Le Canal Auditif

Les EP d’août 2015

FKA TWIGS – M3LL155X

fka-twigs-m3ll155x-album-cover-2015-billboard-650x650Tahliah Debrett Barnett a pris tout le monde par surprise la semaine dernière avec un maxi et un court métrage de 16 min 53 s qui couvre l’ensemble de la galette. On retrouve la jeune Anglaise là où on l’avait laissée après LP1 bien qu’elle semble s’aventurer un peu plus du côté des sonorités agressives. On retrouve plus de sonorités distorsionnées sur M3LL155X que sur ses pièces précédentes comme le démontre Glass & Patron et Figure 8. Un excellent quart d’heure vous attend en sa compagnie.


 

MAC DEMARCO – ANOTHER ONE

11183_JKTLe bon Mac DeMarco est de retour avec un mini-album qui saura faire plaisir aux admirateurs. On retrouve le Canadien dans une forme superbe et il nous envoie pas moins de huit pièces différentes par la tête. Ceux qui ont découvert Mac par l’entremise de Salad Days vont avoir une idée de son travail. Musicalement, on se retrouve quelque part entre le dernier album et le précédent. Ce n’est pas aussi passionnant que son travail récent, mais c’est tout de même bien intéressant.


 

AMANITE – EP

a3433769691_10Amanite est un quatuor rock de la belle ville de Rimouski-by-the-Sea. Pigeant allègrement dans le grunge et dans le rock psychédélique, le groupe nous offre quatre titres bien intéressants. C’est généralement plutôt mélodieux et calme malgré un grondement toujours présent. Certaines pièces font penser aux pièces acoustiques de Godsmack par leur utilisation des percussions. Ce n’est pas mauvais pantoute!
 
 
 


 

BLACKVOID – AHI VIENE LA MIGRA

blogmedia-75172Blackvoid est un groupe mexicano-montréalais qui fait du métissage même au niveau de sa musique. Mélangeant allègrement les influences funk, grunge, hip-hop et rock, le quatuor nous envoie une musique groovy et accrocheuse qui n’est pas sans rappeler les meilleurs jours de 311. Certaines pièces sont franchement plus lourdes, mais elles gardent toujours une mélodie efficace qui accroche l’oreille.


 

CONSTANCE – ONE

a0843077424_10Guillaume Guilbault est parti en voiture visiter le bord de l’eau au Cap-Breton et à Terre-Neuve et c’est ce qui a inspiré son projet titré Constance. Le jeune musicien montréalais nous offre une musique douce et mélodieuse où les rythmes sont langoureux et les atmosphères riches se mélangent au folk. C’est un intéressant départ pour le jeune homme et ça joue dans les mêmes eaux que Bon Iver. Il chante dans les deux solitudes et l’on remarque particulièrement la prenante Chambre Noire.
 
 
 


 

ELBOW – LOST WORKER BEE EP

elbow-11694934_10153143557273878_7224479069453239766_nElbow lançait à la toute fin du mois de juillet un maxi pour faire patienter les mélomanes pendant les prochains mois puisque les membres seront occupés avec d’autres projets. Les quatre titres tirent leurs influences de la ville natale du groupe: Manchester. C’est tout à fait réussi pour les lauréats du Mercury Prize en 2008. On remarque particulièrement la pièce-titre avec sa mélodie accrocheuse et ses cuivres lors du refrain.


 

HÆLOS – EARTH NOT ABOVE

avatars-000135011801-85w0wn-t500x500Arthur Delaney, Dom Goldsmith et Lotti Bernardout ont chacun travaillé sur nombre de projets avant de se réunir et former Hælos en 2014. Le trio a rapidement pris du poil de la bête et Matador n’a pas perdu de temps à les signer. Voici que la bande nous présente leur premier EP sur lequel vous trouverez quatre titres d’électro-pop avec une grosse influence trip-hop. Les amoureux de Portishead et Massive Attack sauront s’y plaire sans contredit!


 

MIEKE – EP

miekeElissa Mieke possède une voix et un look qui lui aurait permis de faire carrière sous la tutelle d’une grosse maison de disque, mais la jeune femme semble réfractaire à embarquer dans cette galère. À l’écoute de son maxi, on comprend que bien qu’elle aime la culture pop et son côté léché. Elle se garde un peu de liberté et ne fait pas les choses exactement comme tout le monde. La jeune torontoise possède une voix qui montre toute sa capacité sur le simple Sleeping Alone.
 


 

YOU ARE NUMBER 6 – LENSFLARE

a2667363105_10You Are Number 6 porte peut-être le nom d’un prisonnier, mais il s’agit plutôt d’un homme libre, Theo Lefebvre qui fait de la musique en direct de Montpellier. Celui-ci fait une musique qui mélange no wave, électro-pop et indie rock. Lensflare offre sept chansons qui font tout de même beaucoup de place à la mélodie, mais de façon quasi matonne et c’est volontaire. Ce n’est pas sans rappeler le ton de Paul Banks d’Interpol, mais en beaucoup moins grave.
 
 
 


 

SPARROWS – DRAGGING HELL

sparr1Sparrows est un groupe originaire de Toronto qui aime définitivement le bruit et la distorsion. La formation vient de signer son premier contrat de disque avec la maison New Damage et le maxi Dragging Hell est un avant-goût de ce qui vous attend avec le quatuor ontarien. Ils créent un mélange d’Alexisonfire et de punk émo… un peu comme si George Pettit et Gerard Way avaient eu un enfant un soir alors qu’ils étaient saouls en tournée.
 


 

Exprimez-vous!

*