Future Of The Left - The Plot Against Common Sense - Le Canal Auditif

Future Of The Left – The Plot Against Common Sense

Le groupe gallois Future Of The Left parachute cette semaine une bombe. Je connais très bien la formation pour avoir adoré et écouté abusivement les deux prédécesseurs: Curses et Travel With Myself And Another. La bande à Andy Falkous, auteur, guitariste et chanteur, a fait paraître le EP Polymers Are Forever au mois novembre 2011 qui ne m’a pas rassuré sur l’album à venir. Celui-ci avait déjà vu sa sortie être reportée deux fois et un nouveau membre, Julia Ruzicka, s’est ajoutée au mix, au cours de la dernière année. Tout cela sentait très mauvais. Puis, The Plot Against Common Sense est arrivé et mes inquiétudes, doutes, angoisses se sont envolés en fumée. Le groupe arrive avec son album le plus complet, le plus inventif et le plus mature à vie.

La galette s’entame sur la sulfureuse Sheena Is A T-shirt SalesmanFalkous est agressif à souhait, les guitares sont saturées de distorsions, la batterie de Jack Egglestone est carrée et surprenante et la basse grasse est présente comme dans toute bonne pièce du groupe. L’opus peut grosso modo se diviser en deux grandes lignes parallèles: le son classique et les mélodies audacieuses. Alors que Failed Olympic Bid, Camp Cappuccino et I Am The Least Of Your Problems sont de fières représentations du son traditionnel du groupe, quelques pièces ressortent du lot par leur originalité. Future Of The Left a porté une attention minutieuse à tout sur cet album et les procédés vocaux n’y ont pas échappé; ainsi on retrouve un superbe canon vocal à la fin de la chanson City Of Exploded Children. Deux autres pièces, quant à elles, empruntent un son plus indie: Beneath The Waves Of An Ocean et Sorry Dad, I Was Late For The Riots. Les mantras de Polymers Are Forever vous colleront dans les synapses également: « Old stones collected in plastic bags on a bloody isle / then placed in rows on the ocean floor / your friend – polymers ». Et l’album se termine sur une surprenante Notes On Achieving Orbit.

Bref, The Plot Against Common Sense est un excellent album, qui montre l’intelligence et la maturité musicale du groupe. Donnez une chance à Future Of The Left, vous ne serez certainement pas déçu, le groupe fait le pont entre le post-hardcore et la mélodie, créant des amalgames percutants. Enfin, c’est bon, très bon.

Ma note : 8/10

Future Of The Left
The Plot Against Common Sense
Xtra Mile Recordings
50 minutes

futureoftheleft.net/

Commentaires

  1. Jertrude battue a écrit : :

    Cest rare quon peut voir un 9 sur 10 pour un album, mais effectivement chaque pièce sur cet opus est un pure délice! Tout près d’un classique!

Exprimez-vous!

*