Jeff The Brotherhood - Hypnotic Nights - Le Canal Auditif

Jeff The Brotherhood – Hypnotic Nights

C’est l’été, l’alcool coule à flots, l’envie de vous éclater la tronche en écoutant du rock vraiment pas compliqué vous prend; voilà qu’au même moment le duo fraternel originaire de Nashville, formé de Jake et Jamin Orrall, et nommé Jeff The Brotherhood, met sur le marché son septième album intitulé Hypnotic Nights. Jeff The Brotherhood se veut une mixture de garage et de punk rock aux accents pop assez prononcés, comprenant quelques sonorités psychédéliques. Réalisé par Dan Auerbach des Black Keys, Hypnotic Nights ne fait pas exception à la règle…

Des progressions d’accords efficaces mais convenues, des mélodies captivantes mais prévisibles, une exécution sans reproche, une réalisation à la hauteur des attentes… mais quelque chose de difficilement perceptible m’empêche d’embarquer de plein pied dans la proposition artistique offerte par ces deux musiciens. Est-ce la trop grande similitude avec le grand frère Weezer? Est-ce le côté franchement accessible des compositions des frères Orrall? Ou est-ce encore la linéarité des structures chansonnières que créent le duo américain? Difficile de répondre clairement et concrètement à ces interrogations…

Qu’à cela ne tienne, quelques ritournelles bien tournées ont réussi à piquer ma curiosité; entres autres, la conclusion psychédélique de Mystic Portal II, l’amalgame claviers et guitare acoustique de Wood Ox, la nirvanesque Leave Me Out, l’utilisation de la sitar et du saxophone dans Region Of Fire et l’irruption des guitares abrasives et d’un clavier décapant dans Hypnotic Winter. Par contre, j’aurais très bien pu me passer de ces pièces quelconques qui font beaucoup trop penser à la bande à Rivers Cuomo, tels que les soporifiques Hypnotic Mind, Staring At The Wall et Dark Energy… mais rien n’arrive à la cheville de l’insupportable reprise de la ballade Changes; à mon humble avis, l’un des pires morceaux écrits par les mythiques Black Sabbath.

Hypnotic Nights est un album conforme à la norme mais qui n’a pas su satisfaire pleinement mes oreilles. Bien sûr, il faut écouter Jeff The Brotherhood pour ce qu’il représente véritablement; un groupe rock moyen qui donne le meilleur de lui-même, comme le quatrième trio d’une équipe de hockey; et si le désir d’écouter un bon album de pop-rock décapant vous prenait… je vous conseille fortement de ressortir vos vieilles galettes de Weezer. Pas mal plus jouissif!

Ma note : 5,5/10

Jeff The Brotherhood
Hypnotic Nights
Warner Brothers
41 minutes

www.jeffthebrotherhood.com/

Exprimez-vous!

*