Le Prince Miiaou - Where Is The Queen? - Le Canal Auditif

Le Prince Miiaou – Where Is The Queen?

3700551756681_600Je suis fou amoureux du Prince Miiaou. Ce qui suit est sans doute légèrement biaisé.

Bien que Maude-Elisa Mandeau (la femme derrière Le Prince) ignore toujours mes grands gestes lors de ses concerts, je ne désespère pas un jour d’attirer son regard. Une fois j’ai pu la croiser en Vendée, j’étais tant tétanisé et impressionné je n’ai pu que tendre mon CD pour qu’elle le signe. Puis, tel le fan lambda, je suis reparti silencieux le Graal entre les mains. J’ai beau chercher, aucun signe de cœur ou d’autre chose pouvant prouver un amour réciproque n’est présent dans sa dédicace.

Depuis il y a un froid entre nous.

Pas vache pour autant, j’ai quand même assisté à son concert de lancement pour sa tournée à l’occasion de la sortie de son troisième et dernier album Where Is The Queen. Où est la Reine? Bien que la réponse soit évidente, Mandeau se pose la question tout au long de l’album. Plus rock plus pêchu, mais aussi plus personnel que ses disques précédents, Where Is The Queen est le plus abouti de tous. Désormais, ses titres se fendent d’une véritable unité. Le tout dans un univers cohérent dans lequel il est facile d’entrer.

Un des nouveaux points forts est la voix du Prince Miiaou. Elle prend des risques, part dans les aigus sans hésitation. Elle assume désormais son plus bel instrument. Sur le titre Hulrik, la voix modifiée peut déplaire, mais la réussite est totale. Il y a une cohérence nouvelle, des idées neuves, et une identité artistique d’une maturité à faire frémir les musiciens les plus expérimentés. Pour illustrer ce nouveau sommet atteint, il faut regarder les schémas des titres. Parfois alambiqués et tordus, ils sont toujours excellents, efficaces et complexes à la fois. Quelle autre sensation peut nous parvenir à l’écoute de cavalcades mélodiques telles que JFK ou Bro? Puissant comme Stuck In The Sound et subtil comme Montgomery avec toujours cette chose en plus. Cette petite chose qui transforme un morceau de Mandeau en cri du cœur à la sincérité désarmante. Le Prince nous parle et encore plus, partage ses émotions.

Beloved Knife, le sixième titre du CD, est exceptionnel. Une course menée jusqu’au bout de souffle où s’enchaînent ponts et couplets, une montée de col où l’arrivée est pure et électrique. Et que dire de Country Bliss avec ce magnifique déversement mélodique sur le refrain? Pour couronner le tout, les lignes de basses sont aussi riches que celles d’Interpol et la rythmique, certes plus simple que sur les opus précédents, relève l’intensité aussi bien sonore qu’émotionnelle de l’album.

Empruntant aussi bien à la musique de Scout Niblett et Elizabeth Morris mais sans renier le rock de PJ Harvey et l’univers éthéré d’Agnes Obel, Le Prince Miiaou explose le carcan du «rock». Elle s’échappe de tout genre pour créer le sien: c’est beau, c’est réussi, c’est royal.

Et moi je suis toujours amoureux.

Ma note : 8.5/10

Le Prince Miiaou
Where Is The Queen
Indépendant
39 minutes

www.facebook.com/leprincemiiaou

Commentaires

  1. Jérome a écrit : :

    point fort sa voix..la blague. c’est l’exploit quand elle arrive a être juste 5 minutes de suite..y’a pas quelqu’un d’autre qui pourrait chanter chez ses musiciens?! voià on ça mène l’égocentrisme..!

    • Thomas Rideau a écrit : :

      Je vous trouve un peu dur 🙂 Si on prend en compte les progrès qu’elle a fait depuis 2007 et son ep « nécessité microscopique » l’évolution me parait formidable. Les titres JFK ou Aliénore symbolisent bien les paliers franchis avec cette voix nouvellement intense, puissante et étonnamment haute (une nouveauté chez elle). Quant à son « égocentrisme »… disons qu’elle a une forte personnalité qui ne laisse pas indifférent, et tant mieux 🙂 !

    • Jimihendrix a écrit : :

      Jérôme, please, laisse-nous tranquille avec Le Prince Miiaou qui est vraiment une superbe artiste. C’est du rock mon cher et file donc écouter Pierre Lapointe et Coeur de Pirate…

  2. Jérome a écrit : :

    ce n’est vraiment pas ce que j’écoute « Jimi » . bah désolé mais sa voix en live ça coince sévère, elle n’a pas les armes c’est tout, je pense que ce serait mieux avec quelqu’un d’autre au chant, mais elle doit préférer avoir la « vedette » que d’améliorer son projet. Dommage

Exprimez-vous!

*