L'amalgame - Congé sur l'île - Le Canal Auditif

L’amalgame – Congé sur l’île

L'amalgameUn peu plus tôt cette année, le groupe de rap montréalais L’Amalgame avait fait paraître le très respectable Pognés sur l’île qui offrait des chansons denses aux rythmes intéressants avec des paroles qui sans être parfaites avait le mérite d’être bien tissées. Ce qui laissait un peu sur sa faim est le manque de variation, de nuance et la prose qui parfois manquait un peu d’images. Le quintette revient avec Congé sur l’île, le négatif de la première galette qui a été enregistrée au courant de l’été.

La première chose qui saute aux tympans est le dynamisme de Congé sur l’île par rapport au premier opus. On retrouve beaucoup plus de trames accrocheuses, entraînantes et cela a pour effet aussi de donner un peu d’énergie à la prose des cinq jeunes MC’s. On sent que leurs personnalités respectives commencent à s’isoler et se clarifier. Un bel exemple est la chanson-titre du nouvel album où chacun y va d’une passe très intéressante. De plus, Marie-Gold (Bad Nylon) fait une timide apparition sur celle-ci.

Le groupe s’amuse à tester des choses comme faire une chanson avec un accent français: Kiff la life. Ce n’est pas toujours constant, mais généralement c’est plutôt bien. Une chanson comme Maudiscothèque est un bel exemple du dynamisme présent sur le nouvel album. On découvre L’Amalgame inspiré d’une énergie qu’on ne leur connaissait pas. On peut en dire tout autant d’Y’a encore des zarbes qui est particulièrement «vieille école». C’est tout à fait réussi.

On y trouve aussi quelques moments, issus de capsules humoristiques, qui sont parfois intéressants, d’autres fois quelque peu confus. Celle à la fin de Camp de jour est particulièrement superflue avec son humour calqué sur Les Appendices avant de tomber dans un charabia qui finit avec «Oh non, j’ai fait caca dans mes culottes». Ce n’est pas tout à fait réussi.

Congé sur l’île est une belle suite à Pognés sur l’île. Le groupe continue de façonner son approche. Ce n’est pas tout à fait rodé, mais on sent qu’ils s’approchent dangereusement de la cible. Les trames de Catboot sont particulièrement réussies et les proses des cinq jeunes hommes ont pris une petite coche de plus. Une belle progression pour la formation.

Ma note: 6,5/10

L’Amalgame
Congé sur l’île
Indépendant
53 minutes

https://lamalgame.bandcamp.com/

Exprimez-vous!

*