Klô Pelgag - L'alchimie des monstres - Le Canal Auditif

Klô Pelgag – L’alchimie des monstres

a3192293664_2Klô Pelgag lance aujourd’hui L’Alchimie des monstres, son premier album. Déjà active depuis quelques années, la jeune femme a multiplié les expérimentations pour accoucher finalement d’un maxi en avril 2012. Elle ne passera assurément pas inaperçue. Décorée de maintes récompenses, dont celle d’avoir représenté le Québec en Chine pour le ministère des Affaires internationales, Pelgag arrive enfin avec un opus en bonne et due forme.

Le résultat? Une poésie folle et une orchestration réussie qui confèrent à L’Alchimie des monstres une place de choix parmi les sorties de l’automne. Il est très facile de faire un rapprochement avec Pierre Lapointe, autant pour sa folie, sa poésie, que pour la musicalité, puisque les deux sont d’excellents pianistes. Pelgag crée de ses doigts une pop orchestrale accessible, touchante et intelligente.

Le dermatologue qui ouvre le bal commence tout en douceur pour tranquillement se déployer. Les cuivres viennent rapidement rejoindre la jeune femme à la voix unique. Ne croyez pas qu’elle chante mal, au contraire, elle possède une voix particulière qui sort de la monochromie. La force de Pelgag est de transmettre une poésie franchement sombre à travers des rythmes entraînants qui vont à contre-courant du propos. La fièvre des fleurs est un exemple parfait de ce procédé… que la jeune femme maîtrise avec aplomb du haut de ses jeunes 23 ans.

Parmi les autres pièces marquantes de l’opus, la touchante Le silence épouvantail laisse la place au piano de Pelgag, à sa voix et à son émotion; mais si vous aviez une seule chanson à écouter, Rayon X est définitivement le choix à faire. Cette pièce a tout pour émouvoir! Une poésie à fleur de peau, une orchestration au dosage parfait, mais surtout un changement de cap en plein milieu où soudainement Pelgag appuyée par un chœur laisse tomber ces lignes brillantes: «J’ai couvert tes yeux de mon baume hypnotique /Tu vas retrouver Dieu dans ton diagnostic /C’est lui qui te fait mal quand il te crache son eau bénite /Avec son sabre-laser, rayon X».

Bref, L’alchimie des monstres est l’une des très bonnes sorties parfaites pour l’automne; sa musique se mariant bien avec le petit vent froid et les arbres qui changent de couleur. Avec sa poésie futée, Pelgag rentrera dans votre chaumière et risque d’y rester, vous serez avertis. Pis… c’est une fan de Star Wars… sérieux, comment ne pas l’aimer???

Ma note : 8/10

Klô Pelgag
L’alchimie des monstres
Abuzive Muzik
49 minutes

klopelgag.com/

Commentaires

  1. Xavier a écrit : :

    Belle découverte ici, EXCELLENTE pianiste

Exprimez-vous!

*