Katerine - Le Film - Le Canal Auditif

Katerine – Le Film

KaterineOn ne sait pas trop quoi penser du nouvel album de Philippe Katerine, Le film… Est-ce une blague? Est-ce un mémoire de maîtrise? Devons-nous chercher le deuxième – voire 3e ou même 4e – degré? Ou simplement et bêtement laisser les images défiler dans notre esprit à l’écoute des comptines signées du chanteur français?

Difficile à dire.

Katerine, avec sa voix aiguë et sa prose bon-enfant, se fait plaisir sur son nouvel opus. Et c’est dans la simplicité musicale qu’il aborde des sujets qu’il fait siens: sa paternité, la disparition de son père, l’amour de son prochain, etc.

Sourire aux lèvres, il chante:

«Les objets vivent plus longtemps que les gens, pas toujours évidemment, mais souvent les objets vivent plus longtemps que les gens» – Les objets

«Elle a une odeur, je suis comme un toutou, un toutou très doudou, un toutou qui remue la queue quand on l’appel» – Doudou

«Observer les plantes c’est très instructif, elles survivent les plantes en milieu agressives, elles cherchent la lumière en se transformant» – Les plantes

«Ils restent une heure dans leur caca, et ça ne les dérangent pas, avoir une grosse tête des petits bras, naître bipolaire, les enfants de moins de trois ans, ce n’est pas comme nous» – 3 ans

«T’aimais pas les chanteurs qui bougent le cul, t’aimais pas les chanteurs qui chantent aigus, mais tu ne m’en voulais pas, c’était bien comme ça, si c’était bien pour moi, merci papa» – Papa

«Le monde est merveilleux, la vie c’est merveilleux, une journée passe, elle ne sera jamais plus la même que les journées qui passeront quand même» – Merveilleux

Aux premières écoutes, on sourit devant ces textes et devant une musique réduite à sa plus simple action. Notes décomposées de piano; deux, trois coups sur un triangle, une séance minime d’harmonica ou de violon; enregistrement de gazouillis d’oiseaux et de bébé; aboiements d’un chien; présence d’un chœur d’enfants. Voilà l’ensemble de l’instrumentation utilisée par Katerine et son acolyte invité Julien Baer.

Lors des écoutes suivantes, on comprend que Le Film de Katerine est plus qu’une simple comédie burlesque. Il est également un film pour les grands enfants, un drame romantique et un documentaire sur la simplicité volontaire et la recherche du bonheur dans l’action quotidienne.

En entrevue avec les Inrocks, le chanteur français a laissé entendre que l’amateurisme était «le privilège ultime» pour un chanteur et un musicien. Il s’efforce avec Le Film à nous le démontrer. Reste à savoir s’il trouvera un vaste public pour apprécier son docu-fiction.

Ma note: 6,5/10

Katerine
Le film
Edie Éditions
41 minutes

http://katerine.net/

Exprimez-vous!

*