Johnny Cash - Out Among The Stars - Le Canal Auditif

Johnny Cash – Out Among The Stars

Johnny_Cash_-_Out_Among_the_StarsVous devez vous demander ce que vient faire Johnny Cash dans un blogue de musique indépendante, n’est-ce pas? C’est que l’homme en noir (décédé en 2003) a su rallier, grâce aux American Recordings réalisés par Rick Rubin, un grand nombre de créateurs issus de la scène indépendante, autant américaine que britannique. La semaine dernière paraissait Out Among The Stars; un disque jugé à l’époque ringard et désuet par la compagnie de disques. Durant cette période, Cash était au creux de la vague et était perçu par l’industrie du disque comme un artiste foncièrement dépassé.

Colligés entre 1981 et 1984 et réalisés par Billy Sherill, les douze titres de ce Out Among The Stars sont demeurés dans les tiroirs. L’entourage de Johnny Cash a mis la main sur cet assemblage de chansons et a cru bon demander à Marty Stuart et Buddy Miller de refaire les pistes de guitares afin d’améliorer un tant soit peu ce qui avait été conçu à ce moment-là. Le résultat? Un album alliant le son country-pop que les magnats mafieux et conservateurs de Nashville préconisaient (et préconise tristement encore aujourd’hui) à ce qu’on pourrait associer aux balbutiements du renouveau Americana que l’on entend depuis quelques années déjà.

On affectionne beaucoup Johnny Cash, particulièrement l’inoubliable et sublime performance offerte sur les American Recordings, mais c’est avec une grande tristesse que nous devons avouer que ce énième album posthume est franchement quelconque. Pas que l’interprétation de Cash ne soit pas au rendez-vous. Bien au contraire, la légende de la country américaine est totalement à la hauteur de sa réputation, offrant une prestation sombre, sobre, humble et intense comme lui seul peut le faire.

Musicalement, c’est une tout autre histoire! Par moments, on a assisté à quelques moments de country générique ennuyeux et convenu, et ce, malgré le rafistolage sonore effectué… et c’est la faute à qui? Probablement à Billy Sherill, qui a prescrit à ce Out Among The Stars un habillage sonore beaucoup trop lustré. Parmi les exemples probants, on a noté la version édulcorée d’I’m Movin’ On, la country-pop If I Told You Who It Was et la version convenue d’I Came To Believe qui n’arrive tout simplement pas à atteindre la version entendue sur American V: A Hundred Highways.

Néanmoins, cette production renferme quelques perles. Entre autres, le duo avec June Carter titré Baby Ride Baby, les quasis Flying Burrito Brothers intitulés respectivement Call Your Mother et Tennessee ainsi que la folkisante Don’t You Think It’s Come Our Time qui peuvent être considérés comme étant du bon Johnny Cash, sans être de grands crus.

Ceci dit, c’est un disque adéquat, mais au fil des écoutes, nous nous sommes demandé à quoi pouvait bien servir cette parution, à part bien sûr remplir les goussets de la Columbia Nashville Legacy. Soyons honnêtes, Johnny Cash a fait paraître de bien meilleures créations que celle-ci, mais si vous êtes un fanatique invétéré, ce Out Among The Stars pourrait faire l’affaire, mais sans plus…

Ma note : 5,5/10

Johnny Cash
Out Among The Stars
Columbia Nashville Legacy
39 minutes

www.johnnycash.com

Exprimez-vous!

*