Haim - Days Are Gone - Le Canal Auditif

Haim – Days Are Gone

HAIM-Days-Are-GoneQuoi? Vous n’avez pas entendu parler de Haim, ce groupe formé de trois soeurs qui font du «nouveau-folk-qui-rencontre-le-R&B-des-années-90»? Vous vous demandez sûrement à quel genre musical on fait référence ici? C’est une manière détournée d’affirmer que Haim créé du réchauffé. C’est un peu comme un vieux «bazou» qu’on essaierait de revendre avec une peinture neuve.

Il est difficile de comprendre la litanie de critiques dithyrambiques qui entourent la sortie du premier album des sœurs Haim, à part le fait que les Californiennes détiennent comme principal atout d’être signé par Jay-Z. Alors là, vous comprendrez pourquoi soudainement certains journalistes musicaux se sont mis à genoux devant le Magna Carta de la musique…

Bien que les jeunes demoiselles exécutent et composent elles-mêmes leurs pièces, n’en demeure pas moins qu’il est difficile (après de multiples écoutes de l’album) de ne pas avoir l’impression qu’on nous sert du réchauffé. Forever, la deuxième pièce de Days Are Gone le démontre parfaitement. Ceci étant dit, Haim sera parfait pour les stations FM qui se complaisent dans l’inoffensif et le conservatisme musical. Car oui, les sœurs Haim sont ben «cutes» et sympathiques, sont des musiciennes somme toute compétentes, mais pitié, épargnez-moi les insultants comparatifs avec les légendaires Fleetwood Mac.

On peut citer trois titres qui se démarquent légèrement sur la galette: Falling, qui ouvre l’album avec une guitare qui rappelle les eighties et détenant des liens de filiation avec l’univers sonore de George MichaelMy Song 5 (malgré que la voix soit franchement trop maniérée) laisse poindre subtilement que les sœurs sont en mesure de mélanger adéquatement les influences, alliant R&B et rock. On peut dire la même chose de la sombre Let Me Go qui offre une approche mélodique un peu plus intéressante. On y sent l’influence de Florence + The Machine sans toutefois y retrouver une voix aussi puissante.

Bref, Days Are Gone, porte bien son titre… En effet, c’est une véritable perte de temps! Une inlassable impression de «déjà-entendu» des milliers de fois, c’est que ce nous offre Haim avec ce Days Are Gone! Est-ce que c’est parce qu’une grosse machine pousse le groupe et le prend sérieusement en charge? Haim n’est pas sans rappeler un certain groupe de frangins qui fait toujours fureur et qui se nomme Hanson… Voyez-vous, c’est depuis longtemps tombé dans l’oubli!

Ma note : 4/10

Haim
Days Are Gone
Columbia Records
44 minutes

haimtheband.com/

Exprimez-vous!

*