Foxygen - ... And Star Power - Le Canal Auditif

Foxygen – … And Star Power

and-star-power-foxygenLa formation psychédélique Foxygen, menée par Joanthan Rado (guitare) et Sam France (voix), revient à la charge cette semaine avec … And Star Power; disque qui fait suite au très prisé We Are The 21st Century Ambassadors Of Peace And Magic paru l’an dernier et qui avait fait sa place dans le palmarès de fin d’année de votre vieille branche préférée. Fait très important à noter, le réalisateur Richard Swift, celui-là même qui avait effectué un boulot remarquable sur la création mentionnée précédemment, n’est pas l’homme aux commandes derrière la console…

Et ça paraît! Avis à ceux qui s’étaient prosternés devant We Are The Ambassadors, ce … And Star Power pourrait sérieusement vous désarçonner. Comment dire? Foxygen nous propose une voyage lysergique (évoquant autant Syd Barrett, les Stones que Julian Cope) contenant vingt-quatre chansons/intermèdes réparties sur quatre-vingt-deux minutes. Le qualificatif qui nous vient en tête est: excessif! C’est parfois jouissif, parfois inégal, souvent délirant, renfermant autant de remarquables idées que d’inutilités sonores faisant office de remplissage.

Nos deux petites frappes semblent apprécier la vie nocturne, les excès… et cette production reflète parfaitement l’état d’esprit effervescent et le mode de vie décalé de Foxygen. On a droit à une œuvre provenant de deux électrons libres qui n’en ont absolument rien à foutre des conventions, qui aurait pu aisément créer un copier/coller du précédent effort et ainsi surfer sur un certain succès, mais Rado et France, tout en conservant ces relents psychédéliques sixties associés à un power-pop issu des seventies, changent de cap.

La structure de ce disque s’articule en trois phases plus ou moins distinctes: une première partie plus pop psychédélique, une deuxième faisant sérieusement penser à un Julian Cope bipolaire et une dernière contenant quelques improvisations et expérimentations narcotiques. Ici, on admire la prise de risque et le penchant «libre penseur» accentué que préconise Foxygen. Malgré tous ces coïts interrompus ayant pour effet d’installer une certaine frustration, Foxygen réussit, au fil des écoutes, à captiver notre attention, dans la mesure où le mélomane ouvert d’esprit est disponible à vivre un trip d’acide musical incomparable.

Est-ce toujours à la hauteur? Pas du tout. Cependant, Rado et France présentent un disque d’une créativité et d’une liberté artistique absolue et dans le contexte actuel teinté de conservatisme, ce … And Star Power est un périple complètement perturbateur, mais identiquement exaltant. Ont participé à cette élaboration: Wayne Coyne (The Flaming Lips), Kevin Barnes (of Montreal) et Tim Presley (White Fence). Comme vous pouvez le constater, on demeure dans la même famille de «poteux»…

Difficile de mettre le grappin sur les pièces prisées de ce disque, puisqu’il faut écouter ce … And Star Power d’un seul trait, mais on a apprécié le simple How Can You Really, la série complète des interludes nommés Star Power (de I à IV), le côté garage de 666, la très Syd Barrett en mode prog titrée Cannibal Holocaust, la conclusion à la Julian Cope de Cold Winter/Freedom (morceau totalement empirique) ainsi que la pop AM très années 70 intitulée Everyone Needs Love.

Voilà un disque foisonnant qui ne laissera personne indifférent, qui flirte constamment avec l’exaspération et l’excès en jouant avec la patience de l’auditeur… persévérance qui saura être récompensée si vous y mettez l’effort. Curieusement, cet ovni musical hypnotique est le genre de proposition dont l’appréciation pourrait se bonifier au fil des années. Ces deux «hallucinogènes», malgré leurs digressions et élucubrations, donnent étrangement envie de les suivre. Déroutant.

Ma note: 7,5/10

Foxygen
… And Star Power
Jagjaguwar
82 minutes

www.foxygentheband.com

Commentaires

  1. Fabian a écrit : :

    Voilà enfin une véritable critique de cet album génial qu’on réécoutera encore dans 30 ans. Félicitations.
    Car c’est en effet « au fil des écoutes » qu’il parvient à « captiver notre attention » pour nous faire vivre un « trip d’acide musical incomparable ». Et qu’il, non pas pourrait, mais va nécessairement « se bonifier au fil des années. »
    Même R&F s’est amusé à descendre cet album. Mais ça fait longtemps, à mon avis, qu’il n’y a plus de rockeurs au sein de cette rédaction…
    Enchanté, en tous cas, d’avoir fait votre connaissance « Le Canal Auditif ».

    • Stéphane Deslauriers a écrit : :

      C’est un plaisir mon cher. Cela dit, pour que Foxygen puisse passer l’échelon supérieur, la formation devra se botter les fesses en ce qui concerne ses prestations en concert. Un chanteur erratique qui empêche le groupe de bien exécuter ses chansons… mais oui, un disque qui devrait se bonifier au fil des années. Merci du commentaire!

Exprimez-vous!

*