La finale des Francouvertes 2016 - Le Canal Auditif

La finale des Francouvertes 2016

FrancouvertesEn ce lundi relativement frisquet de mai, nous étions conviés au Club Soda pour la grande finale de l’édition 2016 des Francouvertes. La cuvée de cette année nous avait déjà gâtés en talent. Dès les préliminaires, plusieurs artistes de qualité s’étaient fait aller la luette pour le bon plaisir de nos tympans. De ceux-ci, trois étaient toujours en lice pour le grand prix: Caltâr-Bateau, La Famille Ouellette et Mon Doux Saigneur.

Pour nous ouvrir l’appétit musical, les deux porte-parole de la présente édition soit l’honorable Vincent Peake et le rappeur à la verve colorée Koriass nous avaient concocté un numéro conjoint dans lequel ils ont mélangé les chansons de l’un et l’autre. Peake officiait à la basse en plus de se faire aller les cordes vocales alors que Koriass nous lançait des rimes comme lui seul sait le faire. D’Ouvre ta fenêtre à Y’a tu kelkun? avec laquelle ils ont greffé Tséveudire pour finir le tout vigoureusement avec Zombies.

Mais bon, nous étions présents pour entendre à la relève. C’est Caltâr-Bateau qui avait pour mission de lancer les hostilités. La bande n’a pas manqué sa mission en commençant tout doucement avec Subo Subo. La lente progression avec de belles ambiances atmosphériques était très réussie. Ils ont enchaîné les chansons issues de La Bavure des possessions dont la pièce-titre, Hey Lumière et La Série du siècle dans laquelle Alex Guimond s’est donné corps et âme dans un chant jazz un peu scat.

Puis, c’était au tour de La Famille Ouellette de démontrer son savoir-faire. Les frères nous ont amené une petite gâterie orale… et je parle ici évidemment d’une délicieuse limonade (malheureusement non alcoolisée) pour nous rafraîchir alors qu’ils livraient avec panache les quelques pièces de leur répertoire. Tout ce vacarme et Ce ne sont que des mots ont comme à l’habitude fait mouche. La bande nous a aussi gâtés avec une chanson de «cruise» dans les transports en commun. Fort divertissant.

Finalement, c’est Mon Doux Saigneur qui s’amenait sur la scène du Club Soda pour présenter ses pièces. Un spectacle qui a eu un peu de difficulté à commencer entre autres à cause d’une corde de guitare qui ne voulait tout simplement pas tenir la route. Qu’à cela ne tienne, Emerick et sa bande ont rattrapé le tout avec Si j’ai les yeux rouges et un Ici-bas dynamique et tout à fait à point.

Au terme de cette ultime soirée, les finalistes avaient la chance de gagner de nombreux prix. La Famille Ouellette est repartie avec le Prix du public, de la SODRAC, d’Ici Musique et de Première scène Mont Tremblant. Caltâr-Bateau a reçu celui du Quartier des spectacles, de Scène 1425, de la Salle Albert-Rousseau, des Promenades Hochelaga-Maisonneuve et du ROSEQ. Mon Doux Saigneur est reparti avec ceux du Coup de Cœur Francophone, des Francofolies, du Festival Diapason, du Festival d’Été de Québec, d’En Scène, de Scène 1425, du Patriote et de JP Villemure.

Qui a remporté les grands honneurs? Eh bien, c’est La Famille Ouellette qui repart avec le grand prix de cette 20e édition. Mon Doux Saigneur et Caltâr-Bateau suivent respectivement. On leur souhaite une longue vie! Et félicitations à tous les participants de l’édition 2016. On se revoit l’année prochaine!

http://francouvertes.com/

https://caltar-bateau.bandcamp.com/

https://lafamilleouellette.bandcamp.com/releases

https://mondouxsaigneur.bandcamp.com/releases

Exprimez-vous!

*