Les EP d'octobre 2016 - Le Canal Auditif

Les EP d’octobre 2016

MARCIE – MONTRÉAL EST EN CENDRES

marcie-montreal-est-en-cendresMarcie avait fait paraître son album homonyme en 2013. Depuis, la jeune femme a été passablement occupée, enchaînant les tournées au Québec et en Europe. Elle a fait la première partie de Mickey 3d, pas plus tard qu’en septembre. Sa chanson française est limpide, mélancolique et mélodieuse. Montréal est en cendres a été co-réalisé par Dany Placard et Louis-Philippe Gingras. La bande a fait un beau travail et ce mini-album arrive pile-poil pour le temps frisquet de l’automne.

VAN CARTON – LA SAISON

a3217959692_10Van Carton est le projet solo de Guillaume Monette qui s’est fait un nom en tant que membre de 3 gars su’l sofa. On est dans un tout autre registre avec ce nouveau projet. Oubliez les chansons légères empreintes d’une joie de vivre contagieuse. Cette fois-ci, on est plongé dans un univers beaucoup plus complexe, musicalement plus mélancolique. Son indie rock possède de beaux atours comme le démontre la mélodieuse Chien Blanc ou encore l’intéressante et tripative Au nom d’une femme. Ça vaut le détour.

BASECAMP – IN STONE

500x500Basecamp est l’union de trois producteurs américains. On y retrouve Aaron Miller, Aaron C. Harmon et Jordan Reyes. Ensemble, ils créent un électro assez sobre qui mélange les influences venues du R&B, de la pop et de l’indie rock. Le trio n’hésite pas à surprendre l’auditeur avec des détours inusités, intéressants et franchement mélodieux. The Hunter fait très belle figure, mais c’est la chanson titre qui vole la vedette avec sa trame nuancée et sa mélodie intoxicante. Si vous aimez l’électro-pop qui sort des sentiers battus, Basecamp risque de vous séduire à la première écoute.

SLEAFORD MODS – T.C.R

5dfa2dd3-9838-4da6-b8c7-4b6407274be0_04e88379-5311-4444-b75f-590757e4516a_grandeLe rock prolétaire a toujours fonctionné très bien en Angleterre. Sleaford Mods est un groupe qui s’inscrit dans cette mouvance avec son rock minimaliste et abrasif. Le duo nous arrive avec un nouvel EP qui fait suite à la sortie de Key Markets en 2015. Les textes sont toujours aussi critique de la classe politique et de l’austérité qui prévaut en ce moment. Avec sa musique répétitive, le groupe crée des trames qui sont quasi hypnotiques alors qu’ils crachent son fiel au micro.

DES ÉBAUCHES – PREMIÈRE IMPRESSION

a2931471112_10La dernière sortie du groupe indie rock montréalais Des ébauches date de 2014 avec Le Prisme des éclats. Voici que la formation revient avec un nouvel EP de cinq chansons qui offre plusieurs moments intéressants. Des spasmes de rock sur la chanson-titre aux moments de surenchère sonore sur La vie qui paie, c’est bien plaisant pour les tympans. La formation a fait appel à Éric Goulet pour la réalisation de ce mini-album et à l’écoute, on ne peut que reconnaître son excellent travail sur première impression.
 
 


 

BALMORAL – VERTIGE EP

a2724337218_10Balmoral est le projet de Marc-André Beaudoin, membre des groupes Rose Fargo, Palais et Corail Parc. Celui-ci a fait paraître de nombreux titres sous son pseudonyme solo. Solo, mais pas seul. Il compte sur l’apport de Laurence Giroux-Do (Le Couleur) à la voix et de Jean-Sébastien Brault-Labbé (Samuele) à la batterie. Le résultat est quatre chansons de folk rock assez mélodieuses qui tournent autour du thème de l’amour, du désir et des vertiges que les relations amoureuses peuvent entraîner. C’est assez plaisant pour les oreilles, particulièrement la chanson titre.
 
 


 

FRACTION – PLANÈTE HUMAINE

a1457191272_10Fraction est le pseudonyme d’Éric Raynaud qui a notamment été guitariste pour la formation Mary Lake dans les années 90. Aujourd’hui, le musicien concentre son attention sur l’exploration auditive électronique. Ses trames sont souvent très chargées et relativement mélodieuses pour les essais qu’il fait. D’ailleurs, la plupart de ceux-ci sont très concluants. La distorsionnée et inquiétante Fibre [5719] et l’atmosphérique et nuancée Noed Deux montrent la polyvalence dont il fait preuve sur Planète Humaine.

VAGUE STATION – PLAN INITIAL

a0031354150_10Dans l’antre du Pantoum, il se passe bien des choses intéressantes. Vague Station est l’une de celles-là. Le projet solo d’Antoine Provencher mérite qu’on s’y attarde. C’est très mélancolique et assez sobre musicalement. On y retrouve des similitudes à Philémon Cimon vocalement alors que musicalement c’est un peu plus nerveux. Mais juste un peu. C’est quand même assez posé. Provencher semble encore chercher exactement sa voie, mais en attendant, ses essais sont très intéressants. Ce sera un artiste à surveiller dans les prochaines années.
 
 


 

TAUR – OATHBREAKER

taur-oathbreakerTaur est le projet musical du français Mathieu Artu. Celui-ci faisait paraître à la mi-octobre son deuxième EP: Oathbreaker. Ses productions sont très réussies et mélange habilement des expériences sonores avec de la mélodie pop très efficace. Artu pond une pop rythmée et contagieuse sur le nouvel album comme le démontrent éloquemment la mélancolique Like Everyone Else et l’entraînante Home. Ce qui est bien avec Taur c’est qu’on a droit à une pop non convenue qui garde tout de même son côté rassembleur.

SCARE – FLESHED OUT

a1871347211_10Scare est une formation de Québec qui déchire pas mal. Si tu cherches du punk qui mélange le screamo et qui parfois se lance dans des riffs plus lourds, tu es à la bonne place. On peut y voir certaines similitudes avec les débuts d’Alexisonfire, mais c’est plus gras que le band de Toronto. Lil Jon Vs Satan qui ouvre la galette donne un bon aperçu en plus d’être très convaincante. La chanson titre est, quant à elle, plus lourde et lente tout en gardant cette hargne qui caractérise le son du groupe.
 
 


 

Exprimez-vous!

*