Dave Harrington Group - Become Alive - Le Canal Auditif

Dave Harrington Group – Become Alive

Dave Harrington GroupConnaissez-vous Psychic du duo new-yorkais Darkside? Au moment de sa sortie, ce disque avait connu un franc succès auprès des amateurs de musique électronique expérimentale et de la critique. Et pour cause. Le très talentueux producteur techno Nicolas Jaar et un certain guitariste nommé Dave Harrington proposaient l’un des plus beaux disques de l’année 2013. Eh bien, après avoir attendu un peu moins de trois ans, Dave Harrington est de retour sur disque avec son propre projet, le Dave Harrington Group. Force est de constater qu’avec Become Alive, il frappe un autre grand coup.

Entouré d’une jolie brochette de onze musiciens – Ben Lieberman, Tlacael Esparza (Friend Roulette, ARMS), Cale Parks (Yeasayer, Tanlines), Will Epstein (High Water), Morgan Z (Chrome Canyon), Jordan Goldstein, Nate Sloan, Andrew Fox (Visuals), Dr. Kevin Patton, Samer Ghadry et Nicolas JaarDave Harrington affirme s’être inspiré des œuvres classiques du répertoire jazz des années ’60 et ’70. Bien que cette inspiration soit palpable, il ne s’agit pas d’un disque jazz à proprement parler. Nous avons plutôt affaire à un croisement entre le jazz, le rock et l’électronique expérimentale.

Sur Become Alive, les instruments organiques – notamment la batterie (deux batteurs(!)), les percussions, la guitare électrique, la basse, le saxophone, – et les instruments synthétiques cohabitent en symbiose. Ce bel équilibre fait naître des atmosphères enveloppantes menant l’auditeur sur des terrains sonores parfois glauques, mais souvent magnifiques.

Au fil des écoutes, les mélomanes comprendront que le titre Become Alive colle bien à l’œuvre. S’ouvrant avec deux pièces proposant une musique macabre (White Heat et Slides), l’album gagne ensuite progressivement en vivacité jusqu’à la cathartique All I Can Do. Ce passage de l’obscurité à la lumière est d’ailleurs ponctué de quelques moments forts tels que l’austère White Heat, la monumentale pièce-titre et la lumineuse All I Can Do qui ferme la marche.

Après une dizaine d’écoutes, votre humble scribe affirme que la composition Become Alive est sans doute l’une des meilleures de la cuvée 2016. C’est un mur de son construit brique par brique. Un crescendo d’une rare puissance donnant l’impression que la musique est le plus beau des exutoires.

Au final, si certains voyaient Dave Harrington seulement comme l’«autre gars de Darkside», Become Alive établit le Brooklynois comme étant un musicien à part entière qui a ses idées et un talent évident.

Ma note: 8/10

Dave Harrington Group
Become Alive
Other People
44 minutes

http://harringtone.com

https://soundcloud.com/otherpeoplerecords/dave-harrington-group-become-alive

Commentaires

  1. Benoit a écrit : :

    Belle critique, ça donne le goût de l’écouter

Exprimez-vous!

*