Critiques

The Sword

Apocryphon

  • Razor & Tie
  • 2012
  • 44 minutes
6,5

The Sword est une formation d’Austin au Texas qui fait dans le heavy métal. Pour les connaisseurs, il serait encore plus juste de parler de doom métal, malgré que le groupe emprunte des sonorités à divers genres. Il est facile de reconnaître des influences de Black Sabbath, Iron Maiden, Blue Cheer, Metallica et Megadeth. Leur quatrième album vient d’être parachuté dans les bacs.

Apocryphon continue dans la lancée de leur dernier opus Warp Riders mais cette fois-ci, la formation laisse de côté les concepts et offre une galette où les paroles sont des réflexions métaphysiques des événements des derniers mois. Car, The Sword s’est retrouvé dans un tourbillon de changement. Tout d’abord, un premier membre original a quitté, le batteur Trivett Wingo et a ultimement été remplacé par Jimmy Vela III. De plus, le groupe a quitté la maison de disque avec laquelle il était depuis le début de sa carrière pour signer un contrat de disque de plusieurs albums avec la maison indépendante Razor & Tie. Ceci étant dit, leur son est resté fidèle à ce que la formation nous a habitué. Un bon vieux métal qui sonne bien gras.

La galette s’entame sur une très classique The Veil Of Isis, où les questions de vie, de mort et de renaissance se côtoient. Cloak Of Feathers et Seven Sisters offrent des pistes très blues, ce qui rappelle l’influence d’un groupe comme Black Sabbath sur la formation. The Hidden Masters quand à elle, débute sur une petite intro charmante à la Led Zeppelin, les instruments se superposant un à un. Les côtés plus stoner rock ressurgissent sur Execretor, une chanson qui rappelle leur proximité avec certaines formations américaines tel que Baroness et Mastodon. Hawks And Serpents nous rappelle les années plus lourdes de Motley Crue.

Bref, Apocryphon fera sourire l’amateur de métal qui se retrouvera instantanément en terrain connu. Par contre, The Sword ne remet rien en question avec leur musique absolument tatouée de plusieurs influences du passé. Mais bon, ça sonne quand même!

Ma note : 6,5/10

The Sword
Apocryphon
Razor & Tie
44 minutes

swordofdoom.com/

Exprimez-vous!