Critiques

Muse

The 2nd Law

  • Warner Bros. Records
  • 2012
  • 53 minutes
6

Il existe dans le monde de ces grands groupes; ceux qui sont plus grands que nature. Certains ont réussi à conserver une part d’innovation dans leur musique. D’autres, se sont écrasés… Donc, Muse arrive avec leur sixième album studio intitulé The 2nd Law. Ces trois amis sont maintenant des stars internationales capables de remplir plusieurs fois le Wembley Stadium. Où en sont-ils musicalement?

Depuis Black Holes And Revelations, Muse fait partie des formations importantes qui remplissent des salles gigantesques à la manière de U2, Madonna et autres gros bonnets du genre (non je ne parlais pas de la grandeur de bonnet à Madonna… franchement). Que dire de The 2nd Law? L’album commence de manière grandiose, avec un riff rock génial pour Supremacy. Puis la bande à Bellamy enchaîne avec Madness qui installe quelques doutes quant à la suite des choses… Suit une Panic Station au goût rance de I Want To Ride My Bicycle de Queen; de quoi donner l’envie à plusieurs fans de lancer la galette au bout de leurs bras afin de vérifier la distance qu’elle est capable de parcourir avant de se fracasser au sol. Pour ceux qui, comme moi, auront été assez patient d’écouter la suite, Muse sauve les meubles.

Puisque j’ai eu la nette impression que les trois premières pièces présentées n’appartenaient pas à l’album, j’ai dû patienter après Prelude pour entendre des chansons réellement à la hauteur. Ceci étant dit, ce sont des chansons plus pop et accessibles, mais bon, rien n’est parfait en ce bas monde! Mention à Christopher Wolstenholme qui chante la très aérienne Save Me et la très rock Liquid State qui ont tous les deux un petit quelque chose de Porcupine Tree. Peut-être est-ce le ton de voix? Autre bizarrerie sur l’album, le morceau Big Freeze où le groupe se prend pour U2. Chose qui est incompréhensible étant donné que U2 n’a pas sitedemo.cauit un bon album depuis Achtung Baby, il y a de cela vingt ans! Enfin, les deux dernières chansons nous réconcilient vraiment avec le trio: The 2nd Law: Unsustainable et The 2nd Law: Isolated System qui rappellent encore une fois l’intelligence créative que ces musiciens de haut niveau peuvent encore parfois faire preuve.

Bref, Muse l’a encore! Les textes sont toujours aussi engagés et ils sont encore capables du meilleur. Cet album démontre aussi qu’ils commencent à être capables du pire… et c’est très inquiétant. Les fans aimeront et de toute façon, Muse n’est pas le genre de groupe qu’on cesse d’aimer. Un peu comme U2… malheureusement!

Ma note : 6/10

Muse
The 2nd Law
Warner Bros
53 minutes

//muse.mu/

Exprimez-vous!