Critiques

Laura Marling

Once I Was An Eagle

  • Virgin Records
  • 2013
  • 63 minutes
9
Le meilleur de lca

Laura-Marling-Once-I-Was-An-Eagle-300x300À l’âge de 23 ans seulement, Laura Marling sort un quatrième chef d’oeuvre folk (et vlan!) intitulé Once I Was An Eagle; un disque écrit, composé et réalisé par Marling elle-même dans un délai de dix jours, et ce, sans aucun overdub ou arrangement superflus. En d’autres mots, ce qu’on entend est une interprétation en direct de la chanteuse. Celle-ci semble déjà avoir conquis le public avec cet album d’envergure bâti sur du talent brut. Malgré le succès de ses albums antécédents, celui-ci confirme que Laura Marling possède un réel don musical découlant de sa maturité artistique ainsi que de ses prouesses techniques ambitieuses. Once I Was An Eagle porte déjà le flambeau de la réussite dans l’univers du folk et place la barre haute pour les autres songwriters oeuvrant de cette sphère musicale.

One I Was An Eagle présente une série d’épreuves contradictoires surtout reliées aux relations tortueuses entre elle et un homme. Les sept premiers morceaux parlent de ce prédateur amoureux. Elle dénonce avant tout la naïveté des jeunes filles et affirme un désir de combattre cette situation, tout en évitant la victimisation personnelle. Puis, la deuxième partie s’enflamme avec plus de mouvements, et nous rappelle incessamment la nature musicale de Jeff Buckley, avec ses tonalités orientales.

Laura Marling offre une interprétation singulière grâce sa poésie enivrante, mais également à l’aide de ce jeu de guitare remémorant parfois Jimmy Page (Led Zeppelin). Les textes s’avèrent personnels et structurés dans lesquels s’inscrivent des images qui capturent notre esprit. Avec une simplicité orchestrale en accompagnement, la voix subtile et passionnée de Marling est mise en valeur au travers de ses interprétations vocales. En effet, seulement accompagnée d’une guitare acoustique, de percussions sommaires, et d’un orgue, sa voix constitue l’élément clé de la sensibilité que sa musique dégage. Les chansons de Once I Was An Eagle forment une belle structure rythmée, innovatrice et même surprenante.

En plus de bien maîtriser le chant, Marling manœuvre la guitare acoustique avec une perfection incontestable. Elle gratte son histoire au travers de ses chansons folk d’inspirations celtiques, indie-rock et blues, avec quelques subtiles incursions dans le jazz. On y dénote également des mélodies à la Bob Dylan ou encore à la Joni Mitchell.

Son dernier album constitue une histoire investie d’une réelle intensité non feinte. Bref, une construction littéraire fougueuse; une œuvre véritablement impressionnante! Sa poésie charme, nous fait réfléchir, et ainsi, nous procure une foule d’émotions contradictoires… L’ensemble de ses œuvres, surtout son dernier opus, démontre la maturité musicale précoce dont Marling possède autant dans l’écriture de ses textes que dans les structures chansonnières. Elle continue ainsi de progresser en tant que jeune auteure-compositrice-interprète de haut niveau. Once I Was An Eagle risque de marquer les esprits longtemps de par son audace lyrique. Un album intemporel à consommer tranquillement et pour très longtemps!

Ma note : 9/10

Laura Marling
Once I Was An Eagle
Virgin Records
63 minutes

www.lauramarling.com

http://www.youtube.com/watch?v=_E-EoSOC_N8

Exprimez-vous!