Critiques

The Kills

Blood Pressures

  • Domino Records
  • 2011
  • 42 minutes
5

Le duo de rock garage accompagné d’une boîte à rythme, formé de la chanteuse américaine Alison Mosshart et du guitariste anglais Jamie Hince, nommé The Kills, enfantait au mois d’avril dernier son quatrième enfant baptisé Blood Pressures qui faisait suite à l’excellent Midnight Broom paru en 2008. Durant ces trois années en mode pause, où Alison Mosshart a bossé avec Jack White au sein des Dead Weather et où, James Hince s’est improvisé réalisateur d’un court métrage, je me suis surpris à m’ennuyer réellement du son crade, bleusy et à haute tension sexuelle des Kills. J’anticipais avec enthousiasme la sortie de Blood Pressures

Ça débute lentement avec la bien nommée Future Starts Slow et son riff de guitare typiquement The Kills. Je remarque déjà la réalisation bouffie et ampoulée, mais la chanson est solide. Le simple Satellite suit avec son rythme reggae garage franchement ennuyant. Mes doutes tendent à se confirmer. The Kills joue la carte de l’accessibilité tout en essayant de nous faire croire que le garage est toujours ouvert. Blood Pressures est une création dans laquelle l’urgence, qui doit habiter tout groupe de rock qui se respecte, a disparu. Ce mélange de sensualité et de rudesse qui était la marque de commerce musicale du duo s’est effacé au profit de chansons banales et incolores, le tout accentué par une réalisation boursouflée qui ne colle absolument pas à la musique des Kills.

Je déplore l’évaporation de l’aspect râpeux, rêche, bleusy et sensuel de la musique de Mosshart et Hince. Pas que c’est inintéressant, j’en veux pour preuve les pièces suivantes : Dna, Baby Says, la ballade The Last Goodbye et Pots and Pans; mais ce n’est pas assez pour moi, ni pour les Kills qui sont capables de beaucoup mieux. Un pas vers l’arrière qui j’espère, permettra à The Kills, d’effectuer un grand bond en avant. Déception!

Ma note : 2,5/5

The Kills
Blood Pressures
Domino Records
42 minutes

thekills.tv

Exprimez-vous!