Critiques

Bad Religion

True North

  • Epitaph Records
  • 2013
  • 35 minutes
6,5

357b06e5b653d966f9d0465385090612Bon! La bande à Greg Graffin nommée Bad Religion lançait dans les bacs leur seizième album intitulé True North qui fait suite à The Dissent Of Man paru en 2010. En plus, de l’excellent mélodiste, la formation est complétée depuis quelques années, par le bassiste Jay Bentley, les guitaristes Mr. Brett, Greg Hetson et Brian Baker, de même que par le batteur Brooks Wackerman. Bad Religion donne dans un punk-hardcore mélodieux et depuis sa naissance, le groupe a invariablement présenté des albums que l’on pourrait classifier dans la catégorie «variations sur le même thème».

Donc, sur cette offrande, aucun changement à la sempiternelle formule concoctée par le sextuor californien. Conséquemment, Bad Religion est soumis totalement à la force ou à la faiblesse mélodique de ses compositions; sinon, point de salut pour la formation américaine… et sur True North, les chansons sont étonnamment au rendez-vous. Sans être un album marquant dans la discographie du groupe, on est à même d’apprécier les différents brûlots offerts par Bad Religion.

Toujours ces rythmes rapides et succincts, ce mur de guitares incisives, ces mélodies fédératrices et ces textes engagés bien écrits et chantés par Greg Graffin. Ces vieux briscards sont les maîtres du punk-hardcore accrocheur et ce disque vient encore de le prouver. Bien évidemment, c’est une conception sonore qui sera vite reléguée aux oubliettes, mais nous sommes dans l’obligation d’admettre que c’est une création qui fait correctement son travail.

Plusieurs ritournelles ont capté notre attention telles que True North, Robin Hood In Reverse, Fuck You, l’ultra-rapide Vanity, le captivant refrain de In Their Hearts Is Right, la tranchante Nothing To Dismay et Changing Tide. En revanche, deux pistes monotones, situées en plein milieu de la création, font office de remplissage : la rock académique fredonnée par Mr. Brett titrée Dharma And The Bomb et l’interminable Hello Cruel World, seule chanson qui dépasse le cadre des trois minutes… et ça paraît! Soporifique!

Bad Religion, c’est comme une vieille paire de jeans dont on est incapable de se départir, mais qui est tellement confortable que l’on se surprend à la porter occasionnellement! Ces vieilles pointures du punk-rock créent éternellement la même musique depuis plus de deux décennies, mais nous devons modestement avouer que sur ce True North, les chansons efficaces et les refrains dévastateurs abondent. Un bon petit disque de punk-rock tout confort.

Ma note : 6,5/10

Bad Religion
True North
Epitaph Records
35 minutes

www.badreligion.com/

Exprimez-vous!