Critique : Future Islands - The Far Field - Le Canal Auditif

Critique : Future Islands – The Far Field

The Far Field marque le grand retour du crooner rockeur de génie Samuel T. Herring et sa bande de Baltimore, maintenant en formule trio. Leur dernier album, Singles, avait été remarqué par la critique, se méritant d’ailleurs au passage le titre de simple de l’année en 2014 pour leur chanson Seasons (Waiting For You) dans Pitchfork. La barre était donc placée assez haute pour ce nouvel opus.

Au final, The Far Field relève le défi avec brio. Dans une esthétique toujours plus pop et avec un côté rétro plein de Casio plus marqué, le groupe a réussi à trouver un son encore très actuel et efficace. Notons au passage la présence de Debbie Harry, aka Blondie, dans la très lumineuse chanson Shadows, ce qui peut vous donner une idée un peu plus concrète des ambiances traitées. On se retrouve avec assez peu de temps morts, dans un esprit toujours assez dansant, sans être édulcoré non plus. Le meilleur des deux mondes, quoi! Mais je pense que la meilleure partie du mix reste quand même dans bien des cas le savoureux kick de basse utilisé pendant les 45 quelques minutes de l’album. C’est honnêtement du bonbon pour les oreilles.

Porté par des nouveaux classiques indés comme Ran, premier simple magistral et incroyablement accrocheur de l’album, on peut affirmer que la sortie est à la hauteur des attentes. Si, pour certains, Singles n’avait pas encore complètement consacré ses créateurs comme des probantes têtes d’affiche de l’indie-pop, je crois réellement que leur plus récente parution réussira à les classer dans la même catégorie que les Father John Misty et autres War on Drugs de ce monde. Oui, c’est bon à ce point-là comme album!

Je soulignerais peut-être en guise de conclusion que Future Islands reste avant tout un groupe à voir absolument en live. Herring est une véritable bête de scène, avec des capacités vocales particulièrement impressionnantes, n’ayant pas peur de crier autant que de susurrer de façon sulfureuse ses paroles aux fans. Et à voir l’énergie dégagée sur Far Field, je crois réellement que leur nouvelle tournée est un incontournable. Aucun spectacle n’est prévu à Montréal pour le moment toutefois.

Ma note: 8/10

Future Islands
The Far Field
4AD
45 minutes

http://www.future-islands.com/

Exprimez-vous!

*