Chad VanGaalen - Shrink Dust - Le Canal Auditif

Chad VanGaalen – Shrink Dust

CVG_ShrinkDustLPJacket_WorkingBien qu’un grand nombre de Canadiens perçoivent l’Alberta comme étant une province se résumant à son statut de château fort du Parti conservateur du Canada et à son abondante quantité de sables bitumineux, certains mélomanes ont comme réflexe de penser tout d’abord à Chad VanGaalen et aux autres artistes provenant de cette parcelle de terre canadienne. C’est tant mieux, car Chad VanGaalen est l’un des auteurs-compositeurs-interprètes canadiens les plus talentueux et il mérite d’être découvert.

En 1998, Chad VanGaalen a fait ses débuts en tant que singer/songwriter. Malgré des dizaines de compositions en banque, l’Albertain a dû attendre jusqu’en 2005 pour voir paraître son premier disque, Infiniheart, paru sous l’étiquette albertaine Flemish Eye. Pas plus d’un an plus tard, Chad VanGaalen a signé un contrat de disque avec la très réputée maison de disque de Seattle, Sub Pop. Le très bon Shrink Dust est le quatrième microsillon de l’Albertain sous ce label et sur ce nouvel effort, le musicien poursuit l’exploration indie rock entamée en 2006 sur le disque intitulé Skelliconnection. D’ailleurs, le très bon single titré Where Are You, paru au tout début de février, nous laissait croire que Shrink Dust allait être à la hauteur des attentes des fans et c’est le cas.

Oscillant entre la douceur du rock acoustique, les sonorités psychédéliques et la rugosité d’un rock plus électrique et quelque peu lo-fi, Shrink Dust propose des compositions profitant d’un grand sens de la mélodie. Ce dernier est omniprésent sur le disque, mais se déploie surtout lors des moments plus doux tels que les chansons Cut Off My Hands, Lila et autres. Les mélodies relativement simples dont profitent ces pièces les rendent très accrocheuses et efficaces.

Toutefois, d’autres compositions, plus frontales celles-ci, ont aussi retenu l’attention de votre humble critique. La savoureusement pièce électrique titrée Leaning On Bells est l’un des moments les plus lourds du disque. Invitant l’auditeur à tendre l’oreille vers un rock distortionné aux paroles exutoires, Chad VanGaalen s’exclame «I will seek revenge for you» à quelques reprises; cette pièce est chargée d’émotions et porte en elle une énergie contagieuse.

En plus d’être portés par de jolies mélodies, les douze morceaux qui composent Shrink Dust profitent d’arrangements rock qui trouvent leur beauté dans la simplicité. En effet, sur son nouvel album, l’artiste albertain à la voix de falsetto et ses musiciens utilisent les instruments classiques de la musique rock occidentale en plus de ponctuer le disque de quelques touches d’harmonica, notamment durant la fort jolie Hangman’s Son.

Sur Shrink Dust, Chad VanGaalen porte plusieurs chapeaux soit, celui de compositeur, de musicien et de réalisateur. Il est même l’auteur du dessin bizarroïde qui orne la pochette. Malgré ses multiples responsabilités, Chad VanGaalen réussit à accomplir chacune des tâches avec panache. Au final, Shrink Dust est un disque abouti qui permet à Chad VanGaalen de s’affirmer comme l’un des excellents auteurs-compositeurs-interprètes canadiens.

Ma note: 7.5/10

Chad VanGaalen
Shrink Dust
Sub Pop
41 minutes

www.subpop.com/artists/chad_vangaalen

Commentaires

  1. Patrick a écrit : :

    Woaw, merci pour la superbe découverte. La journée est soudainement meilleure. 😉

Exprimez-vous!

*