Sharon Van Etten - Tramp - Le Canal Auditif

Sharon Van Etten – Tramp

Elle a fait paraitre en 2009 son premier opus titré Because I Was In Love, suivi en 2010 de Epic. Au début du mois de février dernier, Sharon Van Etten lançait sur le marché son plus récent effort intitulé Tramp. Après avoir lu de biens belles choses à son sujet, je me suis procuré la dernière offrande de la jeune dame originaire du New Jersey. Mon intérêt pour cette galette s’est bonifié en prenant connaissance de la cohorte de musiciens réputés qui ont participé activement à la création de cet album. Réalisé par Aaron Dessner de la formation The National, l’équipage de Tramp est complété par les instrumentistes suivants : Bryce Dessner (le frangin de Aaron), Zach Condon (Beirut) et Julianna Barwick.

Sharon Van Etten progresse dans un registre musical indie folk rock assez convenu, mais sur Tramp, une franche odeur de The National amène ce disque à un niveau artistique séduisant. Les trois premiers morceaux sont sublimes : la très PJ Harvey Warsaw, la monumentale ballade Give Out et la très The National Serpents. Par la suite, le disque emprunte un sentier plus «folkisant» que rock, ce qui ne diminue en rien l’envergure des chansons de Sharon Van Etten. L’intimiste Kevin’s, la presque Beirut titrée Leonard et la quasi country In Line s’enchaînent délicatement pour nous transporter vers la redoutable All I Can, caractérisée par une montée dramatique magnifiquement amplifiée par la réalisation de Dessner. D’une grande beauté! Ça se conclut avec le combo fédérateur Van Etten/Condon de We Are Fine, Magic Chords, Ask, l’éthérée bourrée de larsens de I’m Wrong et la désarmante Joke Or A Lie.

Sur Tramp, Sharon Van Etten a su s’entourer d’un réalisateur et d’un collectif d’artistes ultra compétents et imaginatifs car, il faut bien l’avouer, la jeune dame évolue dans une catégorie musicale déjà garnie de solides pointures. Avec l’aide de la splendide réalisation de Dessner, Sharon Van Etten réussit à se hisser au niveau des colosses de ce genre musical, ce qui constitue un exploit en soi, dans un marché aussi saturé que le indie folk rock. Fans de Feist, PJ Harvey, Cat Power et The National, ne faites pas la fine bouche car cette dame en vaut vraiment la peine!

Ma note : 7,5/10

Sharon Van Etten
Tramp
Jagjaguwar Records
46 minutes

sharonvanetten.com/

Exprimez-vous!

*