Autolux - Pussy's Dead - Le Canal Auditif

Autolux – Pussy’s Dead

AutoluxEn 2015, c’était le retour de Failure. 2016 est une autre année de retour pour un groupe dans lequel Greg Edwards joue. Autolux avait fait paraître son dernier album en 2010, l’excellent Transit Transit. La formation fait dans le rock alternatif avec une petite touche de krautrock par ci et un petit peu de punk par là. Les voix d’Eugene Goreshter et Carla Azar, avec un ton mélancolique et parfois même fantomatique, appuient le tout. L’ensemble donne un son pas mal unique.

Pussy’s Dead ne fera pas mauvaise figure dans la discographie d’Autolux. On y trouve encore une fois de nouvelles pistes de réflexion, des expérimentations parfois très réussies, mais aussi des moments où ça tombe à plat. Bien qu’une certaine inégalité se retrouve sur Pussy’s Dead, c’est rarement ennuyant et ça vient avec l’expérimentation.

Il y a au registre des bons coups des pièces aux atmosphères précises et intéressantes. Selectallcopy possède un petit côté Suuns, mais avec moins de bruits. Sa mélodie est efficace et son riff plutôt simple est d’autant plus plaisant qu’il jure avec la guitare bruyante qui se pointe à mi-parcours. Soft Scene, avec sa boîte à rythmes qui rappelle You Are Invited du Dismemberment Plan, est l’une des pièces qui laisse sa marque. L’utilisation d’instruments synthétiques est magnifiquement orchestrée et Azar assume avec brio la performance vocale. Brainwasher rappelle les meilleurs moments de Transit Transit avec sa mélodie accrocheuse et atypique.

Certaines pièces, comme Anonymus, sous le couvert de l’expérimentation, n’arrivent pas totalement à leurs fins. Son rythme un peu paresseux n’est pas utilisé suffisamment habilement pour convaincre de sa nécessité. La progression est tout de même intéressante, mais bof… On peut dire la même chose de Becker qui laisse un peu froid.

Autolux offre tout de même un album bien intéressant et les fans (dont je fais partie) auront un plaisir certain à l’écouter. Est-ce que la formation explore une nouvelle avenue? Pas vraiment. Ils font tout de même quelques essais, mais n’arrivent pas au même brio qu’ils avaient atteint sur Future Perfect et Transit Transit. D’ailleurs, ces deux derniers méritent votre attention!

Ma note: 7/10

Autolux
Pussy’s Dead
30th Century Records
38 minutes

http://www.autolux.net/

Exprimez-vous!

*