Critiques

Yumi Zouma

Truth or Consequences

  • Polyvinyl Records
  • 2020
  • 33 minutes
7

Yumi Zouma est un groupe de dream pop qui nous provient directement de la Nouvelle-Zélande. Un pays bien lointain, mais qui recèle quelques pépites musicales assez réjouissantes… comme celle qui s’intitule Truth or Consequences, troisième album de la formation néo-zélandaise. Partageant leur temps de création entre Londres, New York et Wellington, voilà que le quatuor nous propose un opus plutôt bien ficelé, mais qui a une tendance à se répéter de chanson en chanson. Explications.

La pétillante Lonely After lève le voile sur cette troisième proposition. Grâce à une batterie dynamique, la pièce fait son effet. On a tendance à dodeliner de la tête de tout bord, tout côté. La voix éthérée de Christie Simpson, la meneuse de jeu, nous transporte vers un autre univers. Sur Sounthwark, on utilise plutôt des sonorités de synthétiseurs (joués par Josh Burgess et Charlie Ryder) pour donner une couleur très années 80. Ça fait bien le travail. Tandis que sur Sage, le tout est assez planant. Avec un côté house pas déplaisant du tout.

Cela dit, on sent souvent la formule batterie/voix qui peut lasser l’auditeur, par moments. Ça ne réinvente pas la roue. On est en terrains connus. Un peu comme sur Cool for a Second où le refrain nous dit quelque chose. On a l’impression d’avoir entendu la pièce ailleurs. Ce qui est un peu désolant. Par contre, le se rattrape sur Truer Than Ever. C’est moins lent, plus disco-pop, avec des bidouillages jungle pop. Puis, sur Magazine Bay, c’est suave. La guitare électrique donne le ton avec ce riff un peu reggae. C’est attrayant et on sent que c’est moins répétitif que sur les chansons précédentes. Plus loin, Yumi Zouma tente d’exploiter le côté plus élancé et éthéré de sa démarche artistique. La formation tente de prendre plus son temps. Noté surtout My Palms Are Your Reference to Hold to Your Heart.

Anecdote : Yumi Zouma est un groupe que je suis depuis un bon bout. Leur recette dream pop a beau être répétitive par moments, mais dans l’ensemble, ça reste toujours bien efficace. Sur Lie Like You Want Me Back, ces synthétiseurs ne grincent pas du tout. Ils sont pertinents, colorés et crédibilisent le reste de la pièce. Quoi qu’il en soit, je suggère fortement que vous tendiez l’oreille à Yumi Zouma. Un groupe de Néo-Zélandais qui vous transportera ailleurs, mais qui vous veut surtout du bien.