Critiques

Vendredi sur Mer

Premiers Émois

  • Profil De Face / Sony Music
  • 2019
  • 43 minutes
8
Le meilleur de lca

Vendredi sur Mer ? C’est Charline Mignot, une jeune demoiselle originaire de la Suisse, prête à déployer ses voiles avec un premier album qui s’intitule Premiers Émois. D’une pochette bien kitsch (un salut à la Venus de Boticelli), on s’attend à ce que les synthétiseurs virevoltent d’un côté et de l’autre.

En s’entourant de Lewis OfMan à la création de la galette, Vendredi sur Mer voulait faire retentir les bandes sonores de vieux films d’amour des années 70-80. Justement, le nom de l’album est surtout dû à l’ensemble des histoires de cœur de la chanteuse. C’est rose, gris et des fois noir. Sur le premier titre J’aimerais, la technique de chanté-parlé – principalement une signature tout au long du disque – de la Française s’élève pour aboutir vers un refrain cohérent et pétillant de funkyness. J’ai l’impression que le disque de Mignot est comme une boîte à surprises. Les attentes sont nombreuses, à force d’écouter la pièce, on se dit, c’est bon, l’affaire est ketchup. La Suissesse possède cette recette qui fait en sorte que l’auditeur est captivé du début jusqu’à la fin. Sur Écoute Chérie, on baigne dans une french pop susurrée par la voix sensuelle de Vendredi sur Mer.

Les synthétiseurs deviennent plus cadencés sur Mon Chagrin, quasi post-punk. Plusieurs tensions entre une haine et l’amour s’entrecroisent, la pièce est chargée musicalement, mais elle fait bien le travail. Tout comme La Nuit, qui rejoint sensiblement la même situation. Vendredi sur mer joue plutôt bien sur les émotions de son instrumentation. Plus on monte vers le refrain, plus elle s’éclate en musicalité, comme Larme à gauche, par exemple. Un côté house pas déplaisant du tout. Hochez la tête et laissez-vous guider par des arrangements électroniques structurés et percussifs par ces boîtes à rythmes efficaces. Vers d’oreille, me direz-vous? Oh oui!

Pour un premier projet, Vendredi sur mer s’en tire assez bien. Reste à voir si le reste de la francophonie est prête à lui faire une place dans ses oreilles. Pas besoin de réfléchir, dites oui, sans hésiter.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.