Critiques

Unknown Mortal Orchestra

II

  • Jagjaguwar Records
  • 2013
  • 40 minutes
7

535-581x581Unknown Mortal Orchestra est né la journée où une chanson, Ffunny Ffrends, composée par Ruban Nielson, un néo-zélandais installé à Portland, attira l’attention des internautes. À cette époque, il a fallu beaucoup de recherche pour finalement débusquer le Nielson en question qui se cachait derrière cette création. Celui-ci s’allia à Jack Portrait à la basse, ainsi que Riley Geare à la batterie pour former un trio maintenant mieux connu sous le nom d’Unknown Mortal Orchestra. La bande fît paraître un album éponyme au début de l’été 2011 qui fût bien accueilli par la critique. Alliant psychédélisme et soul à des mélodies pop et efficaces, le trio faisait paraître la semaine dernière leur deuxième opus, simplement intitulé II.

Avec cette deuxième offrande, Nielson et sa troupe baigne toujours dans les mêmes eaux que l’album précédent. La galette de dix titres baigne dans une atmosphère ensoleillée de dream pop/lo-fi avec un petit verni psychédélique. II ne bouleversera en rien le monde de la musique mais risque d’accrocher plusieurs oreilles avec ses mélodies coulantes et entraînantes.

Ça débute avec From The Sun où un rock des années 70 rythmé vient rencontrer un groove coulant et généreux. Les deux pièces suivantes Swim And Sleep (Like A Shark) et So Good At Being In Trouble offrent deux des mélodies les plus entraînantes de la galette. La première des deux chansons demeure en tête très, très, très longtemps, vous en serez avertis! One At A Time et son funk enlevant vient ensuite caresser les oreilles. La deuxième partie de l’album, quant à elle, est parfois plus rock, parfois plus psychédélique, mais clairement moins pop. Ce n’est pas inintéressant mais le changement d’atmosphère crée tout de même un effet bizarre par rapport à la première moitié si captivante.

Finalement, Unknown Mortal Orchestra livre un deuxième opus toujours empreint des caractéristiques qui avaient su les faire connaître. Si vous aimez la dream pop à la Ariel Pink, alors cet album risque de vous enchanter et charmer votre oreille.

Ma note : 7/10

Unknown Mortal Orchestra
II
Jagjaguwar
40 minutes

unknownmortalorchestra.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.