Critiques

Tim Dup

Qu’en restera-t-il ?

  • Sony Music
  • 2020
  • 45 minutes
7,5

Qu’en restera-t-il ? fait suite, trois ans plus tard, à Mélancolie Heureuse, l’album qui a positionné Tim Dup, 24 ans, comme un des artistes francophones les plus prometteurs de sa génération. Peu connu chez nous, le Français était de retour à Montréal le 5 mai dernier dans le cadre du Trille d’Or 2019, occasion de donner son premier concert en tête d’affiche. En sol québécois, dans le cadre des Francos de Montréal 2016, il avait déjà impressionné le public et la critique lors de sa prestation en première partie de Philippe Katerine.

Si la voix est haut perchée et remplie d’urgence dans le ton – on pense au chanteur de Fauve – cet album de poésie cinématographique possède plusieurs textures musicales. Au final, la réalisation est actuelle, moderne, aidée de ponctions numériques, électro et hip-hop. Conçu avec l’aide de Damien Tronchot (alias Pavane) et Renaud Letang (Feist, Chilly Gonzales, Jane Birkin, Manu Chao, Alain Souchon), Tim Dup est surtout tiraillé par ses propres inquiétudes – avec des mots d’espoir – sur la condition humaine et l’empreinte qu’elle laisse dans ce monde. Sa source est intarissable tellement il en a à évacuer !

Habile avec l’écriture de chansons, Tim Dup est un artiste singulier, ce qui lui vaut déjà les accolades : récipiendaire du prix Coup de cœur Chanson 2019 de l’Académie Charles Cros, une nomination aux Victoires de la Musique de l’année dernière catégorie Révélation scène. De plus, il a été choisi par Patrick Bruel pour jouer en lever de rideau de quatre concerts. Ça augure bien.

Qu’en restera-t-il ? demeure un disque de chansons à apprivoiser, à ré-écouter et à assimiler. La qualité d’écriture est indiscutable. Les arrangements sont ingénieux. Voilà un nouvel écrin sonore qui ne laissera personne indifférent.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.