Critiques

The Vaccines

Come Of Age

  • Columbia Records
  • 2012
  • 39 minutes
5

Au début du mois de septembre, la jeune formation britannique The Vaccines lançait son deuxième album intitulé Come Of Age, création qui fait suite à l’acclamé (du moins, par la presse musicale anglaise) What Did You Expect From The Vaccines?. The Vaccines puise son inspiration au sein de groupes tels que les Ramones et les Strokes; une mixture de punk juvénile, de rock alternatif, d’influences sonores issues des fifties et de surf rock. Si le premier effort des jeunots avait reçu un accueil dithyrambique (exagéré pour ma part) de la part des médias européenns en manque de sensation rock, qu’en est-il de ce Come Of Age?

Bof! Un peu de oui et un peu plus de non. Sur cette deuxième offrande, The Vaccines a mis quelque peu les brides sur les guitares, épurant ainsi le son abrasif et touffu qui prévalait sur What Did You Expect?. Les mélodies punk accrocheuses et adolescentes sont toujours à l’avant-plan, la performance vocale du chanteur Justin Young est beaucoup plus nuancée et assurée, l’exécution est précise, la réalisation est élémentaire et sert bien ces ritournelles bondissantes, sauf qu’un je-ne-sais-quoi impalpable m’empêche d’embarquer de plein pied dans l’univers créatif offert par The Vaccines.

Est-ce que ce sont ces inflexions vocales infantiles qui me crispent? Est-ce que ce sont ces structures chansonnières et ces refrains prévisibles qui m’exaspèrent? Est-ce que c’est le buzz médiatique amplifié qui vient brouiller mon jugement? Une chose est sûre, c’est que je dénote un manque de maturité flagrant chez ce quatuor. Pas que ces jeunes musiciens manquent de talent, bien au contraire, mais je crois sincèrement que The Vaccines a encore beaucoup de croûtes à manger avant qu’ils soient proclamés les sauveurs du rock anglais!

Qu’à cela ne tienne, quelques pièces comestibles ont retenu mon attention. Il s’agit de la très décapante inspirée des Strokes nommée No Hope, de l’imparable refrain contenu dans Teenage Icon, la punkisante et vitaminée Bad Mood, la pop-punk Change Of Heart Pt. 2 et I Wish I Was A Girl que n’aurait pas renier les vétérans The Only Ones. Par contre, je me serais bien passer de la très fifties I Always Knew, de la pop All In Vain, de la surf rock Ghost Town et de la bien pépère Lonely World; piste qui conclut de façon soporifique ce Come Of Age.

Toute réflexion faite, ce disque n’est pas le brûlot congratulé sans ménagement par les journalistes musicaux britanniques, mais c’est un disque agréable à écouter, qui mérite qu’on s’y attarde deux ou trois fois… mais ça ne fera assurément pas l’histoire comme certains le prétendent. Bien franchement, il faut être désespéré pour consacrer The Vaccines comme étant l’espoir numéro un du rock britannique… Soit les Brits sont cruellement en manque d’une cure de jouvence rock’n’roll, soit les oreilles des mélomanes anglo-saxons ont besoin d’un dessuintage immédiat!

Ma note : 5/10

The Vaccines
Come Of Age
Columbia Records
39 minutes

www.thevaccines.co.uk/ca/home/

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=S_3eEPpmKwE[/youtube]