Critiques

The Beths

Jump Rope Gazers

  • Carpark Records
  • 2020
  • 39 minutes
7,5

The Beths est un groupe indie rock qui nous provient d’Auckland en Nouvelle-Zélande. Composé d’Elizabeth Stokes (voix et guitare), Jonathan Pearce (voix et guitare), Benjamin Sinclair (voix et basse) et Ivan Luketina-Johnston  (voix et batterie), The Beths détenait déjà un premier album studio en poche, Future Me Hates Me. Remplie de chansons mélancoliques, certes, mais surtout bien entraînantes. Qu’en est-il de Jump Rope Gazers, leur second projet?

Ce nouvel album est un peu plus punk rock que le précédent, en passant par plusieurs clins d’œil aux années 90. La voix d’Elizabeth Stokes y est un peu plus grunge, faisant penser quelques fois à celle de Soccer Mommy. Sur I’m Not Getting Excited, la guitare électrique se fait entendre. L’instrument de prédilection se fait rageur assez facilement. En plus, la batterie se déploie au gré de la voix de Stokes. L’ambiance est là. Le party peut commencer. Tandis que sur la pièce-titre, Jump Rope Gazers, on sent l’atmosphère des années 90. Les guitares se font mélancoliques avec ces motifs qui reviennent assez souvent.

We were jump rope gazers in the middle of the night

I think I love you

And I, I wanna give it my best try

How could this happen?

Jump Rope Gazers

Je vous garantis que pendant vous écouterez cette pièce, vous serez nostalgique du temps qui passe, mais surtout des souvenirs qui restent. Plus loin, sur Acrid, la pièce est entraînante et bien colérique à souhait. Pourtant, la voix de Stokes ne crie pas. Elle est plutôt gracieuse, claire et naturelle en fonction des arrangements musicaux. Il y a un travail de finition. Ça paraît et ça s’entend. Puis, sur Don’t Go Away, il y a de la distorsion à souhait. La chimie entre ces anciens étudiants en jazz se fait sentir. Le quatuor a l’impression de participer à une chanson à répondre. La symbiose fait en sorte que la voix et les instrumentations se mélangent assez bien ensemble.

Don’t go away

I just wanna be your best friend

Don’t go away (again)

Don’t Go Away

Quoi qu’il en soit, The Beths est une adorable découverte à faire si vous êtes un mélomane nostalgique des années 90. La formation a du talent à revendre et ça paraît sur ce deuxième album studio. Même si on a tendance à entendre une certaine répétitivité sur Jump Rope Gazers, le disque a toujours une petite surprise à vous offrir en écoutant attentivement les chansons.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.