Critiques

She & Him

Volume 3

  • Merge Records
  • 2013
  • 45 minutes
7

shehimShe & Him, duo féérique composé de nul autre que la pulpeuse Zoé Deschanel ainsi que de l’intrigant M. Ward. Tous deux appartenant à de multiples projets en même temps, la formation a pris du temps avant de nous pondre ce nouvel arrivage tout frais sorti au mois de mai. Non seulement actrice et chanteuse, Mme Deschanel compose ses chansons qui paraissent dans plusieurs films, séries et ainsi que dans ses propres albums. Tandis que M. Ward se sitedemo.cauit dans plusieurs autres formations telles que Monsters Of Folks, en plus d’avoir une carrière solo. Enfin, ils ont trouvé l’opportunité de nous offrir une continuité de leur nostalgie héroïque avec Volume 3. Aspirant à un retour en arrière dans ce genre musical, mais aussi dans leur style individuel, le duo forme un amalgame parfait du chic/rétro. Léger, simple et articulé, l’album en général nous fait déborder vers une ambiance détendue, mais aussi amusante.

De plus, plusieurs artistes ont ajouté leur grain de sel dans ce Volume 3 dont NRBQ, Tilly And The Wall, Rilo Kiley et DeVotchKa. Cette complémentarité permet à She & Him de s’octroyer un bel aboutissement mature et accompli de leur musique, comparativement au Volume 1 et au Volume 2.

L’opus nous procure un généreux mélange de boogie pop venu directement des années 60, qui s’écoute bien en général. Sans être pour autant redondante, l’écoute de Volume 3 nous procure un univers rempli de chœurs, de sonorités «twangy» à la californienne, des beats funky et des rythmiques mordantes. Évidemment, le duo ne révolutionne pas le style, mais la recette fonctionne tout de même. Il suffit d’additionner les balades rétro ensoleillées, les paroles touchantes et le charisme sans pareil des deux membres du groupe.

Le duo nous offre quelques prestations de reprises bien réussies dont Hold Me, Trhill Me, Kiss Me de Harry Noble qui est menée par une trame de guitares groovy, des cordes amalgamées à un écho sans pareil, pour ainsi créer un effet à la Sinatra. On a même droit à une interprétation en français de la charmante Zoey dans Sunday Girl; une reprise de Blondie. De plus, nous ressentons une ouverture sentimentale lors des titres Together et Shadow Of Love où les textes de Deschanel tracent légèrement un parallèle sur sa rupture amoureuse avec le chanteur de Death Cab For Cutie.

On retrouve, au travers de l’album, des accords plaqués de piano hypnotique, rappelant souvent romantiquement l’ancienne époque. La variété d’instruments utilisés, dont les cuivres, met en valeur les chœurs et l’effet étincelant de leur musique. On apprécie également le mélange des voix de Ward et de Deschanel, formant ainsi une belle symbiose comme nous avons pu le constater dans Baby.

Frais, chevronné, mais humble, l’album nous dirige vers un crescendo énergisant et mélancolique à la fois. Une nouveauté qui nous offre une belle variation ainsi qu’une remarquable évolution des effets ressentis lors de l’écoute. Une multitude d’ambiances, pour une multitude d’occasions. Voilà un album passe-partout!

Ma note : 7/10

She & Him
Volume 3
Merge Records
45 minutes

www.sheandhim.com/preorder.html

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.