Critiques

Scout Niblett

It’s Up To Emma

  • Drag City
  • 2013
  • 44 minutes
8
Le meilleur de lca

scout-niblett-it-up-to-emmaL’auteure-compositrice-interprète originaire de Nottingham en Angleterre, Emma Louise Niblett, alias Scout Niblett, faisait paraître récemment son sixième album studio titré It’s Up To Emma. Sous la chaude recommandation de notre Brute du Rock, nous avons posé nos oreilles avec un enthousiasme de gamin sur cet album. La dame crée des chansons rock minimalistes, à la sensibilité exacerbée, simplement habillées d’une batterie sèche, d’une guitare parfois abrasive, et surtout, d’un chant merveilleusement appuyé par une plume sardonique. Les comparaisons à PJ Harvey et Cat Power pleuvent et elles sont indéniables.

Si Polly Jean s’est sérieusement tempérée, si Chan Marshall s’est métamorphosée en artiste électro-pop, Niblett, pour sa part, n’a jamais dévié de trajectoire au cours des dix dernières années créant inlassablement des petits bijoux sonores bourrés de tension, et ce, sans aucune complaisance. Donc, aucun réel changement sur ce It’s Up To Emma

Sauf que, la bientôt quarantenaire, nous présente un album plein de grandes chansons à couper au couteau. En plus de l’instrumentation coutumière qui anime la plupart de ses créations, Scout Niblett bonifie ses morceaux de cordes mélancoliques, de tambourine, de e-bow, l’ensemble saupoudré avec intelligence et parcimonie. Un disque qui parle de séparation, de déchirement de la part d’une écorchée vive authentique.

It’s Up To Emma est une conception sonore fragile, intense, poignante, puissante, d’une électricité parfois éphémère, mais toujours pertinente. D’autres qualificatifs? Niblett est une artiste sincère et vraie (comme il s’en fait de moins en moins), d’une réelle humanité et qui écrit des chansons sombres, mais complètement assumées; intenses et claustrophobes à la fois.

Certains pourraient reprocher l’ascendant aveuglant Harvey/Marshall, mais cette imperfection lilliputienne est vastement contrebalancée par une exécution sans faille, véridique; d’un altruisme artistique concret. Nous vous lançons le défi de demeurer de marbre devant autant d’émotions fortes exprimées, et ce, avec autant de justesse! Bref, Scout Niblett, ce n’est pas du toc!

Cette élaboration ne comporte aucune faiblesse. Parmi les joyaux, nous avons noté la lourde, rêche et dépouillée Gun, les tristes cordes dans Can’t Fool Me Now, la mélodie plaintive (à fendre le cœur) dans My Man, la très PJ Harvey (période Rid Of Me) nommée All Night Long, la reprise d’un morceau R&B de TLC intitulée No Scrubs et cet autre cri du cœur Could This Possibly Be?. Le périple dans l’univers lacéré de Scout Niblett est mené à terme avec ce chef-d’œuvre de dépendance affective, What Can I Do?, dans lequel l’instrumentiste répète inépuisablement ceci : «Baby! What can I do? To make it right for you!». Apothéose!

Ceux qui avaient délaissé Cat Power pourraient se sentir fortement apostropher par ce It’s Up To Emma et les bons vieux fanatiques qui s’ennuient d’une PJ Harvey en mode électrique seront sans aucun doute comblés par Scout Niblett. Voilà une artiste et une sitedemo.cauction qui mérite une plus forte attention médiatique. Frémissant, lancinant et désarmant! Une grosse boule d’émotion qui s’écoute à plein régime!

Ma note : 8/10

Scout Niblett
It’s Up Emma
Drag City
44 minutes

www.scoutniblett.com

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.