Critiques

Q052

The Storm

  • Musique Nomade
  • 2022
  • 23 minutes
7

Le rappeur mi’gmaq gaspésien Quentin Condo, alias Q052, arrive avec un nouvel album plus engagé que jamais. Avec The Storm, il signe, en effet, un disque coup de poing où se côtoient riffs agressifs à la Rage Against The Machine et rimes intelligentes dénonçant les abus. Très prolifique, l’artiste offre ce deuxième volet d’une trilogie entamée par ImagiNation paru en mars et qui sera suivi de The Calm dans quelques semaines. Fidèle à lui-même, Q052 parle ici avec passion des enjeux liés à la réalité autochtone avec la verve qu’on lui connaît.

Avec son mélange de hip-hop, grunge et rock alternatif, Condo est un des artistes les plus singuliers de la scène rap. Développant son propre son en marge des courants plus populaires, il possède une voix immédiatement reconnaissable. En ce sens, les pistes instrumentales signées Emmanuel Alias sont particulièrement efficaces pour propulser ses textes. La guitare électrique remplie de fuzz et les nappes de claviers brutales sont légions tout au long de l’album pour un résultat qui plaira aux amateur.ices de rap old-school et de rock. Au-delà de la comparaison évidente avec Rage Against The Machine, ce serait plutôt du côté du projet parallèle de Zach de la Rocha, One Day as a Lion, qu’on pourrait puiser pour déterminer une filiation.

Niveau paroles, Q052 est au top de sa forme. Sur Son of a gun, une des premières pistes, il dénonce la violence des policiers qui interviennent avec leur attirail presque militaire sur les territoires autochtones.

We’re not the ones with the guns,

We’re not the ones with the bulletproof vests

– Son of a gun

Ce morceau particulièrement riche en images chocs est rempli de réflexions intéressantes sur les rapports entre colonisateurs et colonisés.

They wrote history, but forgot to read

– Son of a gun

L’album a pour mandat de servir aux colonialistes leur médecine en les mettant face à leurs contradictions. Sur Truth on a Track, en particulier, Condo dénonce l’hypocrisie.

Everyone wants to put the bills in the sack,

No one wants the truth on a track

– Truth on a track

Le message qui résulte de l’écoute de ce disque en est un de dénonciation, certes, mais qui n’est toutefois pas dénué d’espoir. On sent une volonté de conscientiser loin du cynisme total. Une mentalité punk qui, on le sent, a le potentiel de continuer de produire des vers assassins et des pistes accrocheuses. Bref, on le recommande à tous les amateurs de hip-hop engagés et encore plus à celles et ceux qui cherchent des occasions de  »headbang » dans les salles de spectacles. The Storm est un album qui risque de tout défoncer sur scène.