Critiques

Portugal. The Man

Evil Friends

  • Atlantic Records
  • 2013
  • 49 minutes
8
Le meilleur de lca

tumblr_inline_mivwqb0epV1qz4rgpRésident de Portland en Oregon, le quintette rock aux accents psychédéliques nommé Portugal.The Man lance aujourd’hui son septième album Evil Friends. Formé de John Gourley (voix, guitare, orgue), Zach Carothers (basse), Kyle O’Quin (claviers), Noah Garsh (guitare, voix, percussions) et Kane Ritchtotte (batterie, percussions), le groupe américain a octroyé la réalisation de son disque au réputé Brian Burton, alias Danger Mouse. Oui, ce même Danger Mouse qui a catapulté Gnarls Barkley, Jack White, Broken Bells, et plus récemment, les Black Keys, vers une reconnaissance accrue, et ce, sans leur faire perdre une seule once d’intégrité.

Est-ce que Danger Mouse refait le coup avec Portugal.The Man? À vrai dire, on aurait tendance à répondre par l’affirmative. Encore une fois, Burton réussit à conserver l’essence psychédélique qui constitue l’identité même de Portugal.The Man tout en y ajoutant un soupçon de soul dont lui seul détient le secret. D’autre part, les chansons confectionnées par le groupe sont de sublimes brûlots pop-rock, simples, efficaces et mélodiquement à point. Un album estival qui s’écoute à plein volume!

Bien entendu, il faut aimer les structures chansonnières élémentaires, les refrains fédérateurs et le rock rassembleur qui ne se prend pas la tête. Guitares juste assez décapantes, piano et claviers intelligemment mixés, rythmes binaires efficients, l’ensemble enrichi par cette posture sonore gracieuseté de Danger Mouse qui amène les morceaux de Portugal.The Man à la limite de l’admissible… en ce qui concerne l’acceptabilité du plus grand nombre. Bref, le réalisateur fait le même travail qu’avec les Black Keys!

Pas beaucoup de bémols à l’égard de cette conception sonore. Est-ce que «l’effet Danger Mouse» serait déjà caduc? Est-ce que de faire appel à Burton est une condition essentielle à l’aspiration aux grands honneurs pour un groupe rock? On ne saurait répondre clairement à ces questions, mais une chose est certaine, cette sitedemo.cauction est une réussite musicale malgré cette odeur d’opportunisme qui flotte…

Cette création regorge une litanie de grandes chansons rock intelligibles à fredonner à tue-tête dans un festival près de chez vous: la progression d’accords pianistique dans Creep In A T-Shirt, l’accélération menant à ce garage rock titré Evil Friends, le refrain rassembleur de Modern Jesus, les rocks fédératrices Hip Hop Kids et Atomic Man, la courte explosion orchestrale dans Sea Of Air, le quasi-gospel Holy Roller (Hallelujah) et la naïve mélodie animant le refrain de Someday Believers. Imparable!

Probablement, l’album de la consécration pour Portugal.The Man! Nous utilisons «probablement» car nous sommes particulièrement indécis quant au réel impact commercial que pourrait obtenir ce disque. Bref, si vous n’avez pas trop ingurgité de Danger Mouse ces derniers temps, vous pourriez apprécier ce Evil Friends. Peu importe, Portugal.The Man mérite amplement la réussite!

Ma note : 8/10

Portugal.The Man
Evil Friends
Atlantic Records
49 minutes

www.portugaltheman.com

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-zpBbrXLxP4[/youtube]