Critiques

Pomme

Les failles

  • Polydor Records
  • 2020
  • 52 minutes
7,5

Paru en novembre 2019, le second disque de Pomme (Claire Pommet) a été écrit dans la douleur suite à une rupture amoureuse. Seule, l’auteure-compositrice de 23 ans a enregistré douze chansons en deux semaines dans une maison à la campagne; des chansons salutaires et thérapeutiques dont elle raconte la genèse dans le documentaire du réalisateur Hugo Pillard.

Pomme signe toutes les chansons et les a réalisées en collégialité avec le dessinateur, chanteur et musicien Albin de la Simone, ami de Pierre Lapointe. Confrontée à ses failles, l’artiste nous parle du besoin de s’accepter, du jugement des autres en permanence, du manque de confiance en soi et qui implique de se trouver moche (à la limite de la haine de soi); ces mêmes failles qu’elle révèle également dans le documentaire mentionné précédemment. Ce sont ses chansons qui lui ont à tout le moins permis de les apprivoiser.

Musicalement, c’est souvent une trame douce, ornée de guitares, de piano et astucieusement ponctuée de soubresauts électros qui domine. Cette trame paisible qui fut davantage créée pour le climat que pour pomper une cadence. C’est voulu ainsi. Anxiété, dont le clip nous la montre enfermée dans un cylindre de Plexiglass qui se remplit d’eau, met de l’avant le piano, la guitare et un échafaudage électro assez léger. Je sais pas danser prend la forme d’une balade tandis que dans le clip on la voit déchirer frénétiquement de la tapisserie en hurlant.

Les oiseaux est un clin d’oeil à Montréal et Soleil soleil a été écrite au Québec. La lumière nous saisit avec des sons de guitares rugueux fondus dans la construction électro de la rythmique. Grandiose traite de la maternité et l’harmonie de sa voix ténue avec les habillages numériques est particulièrement réussie. Pomme ira même jusqu’à hurler dans la caisse d’une guitare acoustique afin d’évoquer des sons de sirènes…

Bref, les arrangements sur Les failles sont ingénieux et collent bien aux états d’âme de la jeune Française qui, on le sait, a passé beaucoup de temps au Québec ces dernières années, au point d’y trouver l’âme soeur en Safia Nolin, avant d’immortaliser Breakup Song avec elle.

Aux dernières Francos de Montréal, elle et Pierre Lapointe ont offert un émouvant duo au public présent à la Cinquième salle de la PDA en interprétant superbement la chanson du grand Pierre, Tel un seul homme. Oui, Pomme est une artiste intrigante qui prend de plus en plus de place dans le paysage chansonnier. Et c’est tant mieux!

*Prochainement, l’album Les failles sera réédité, incluant 5 nouvelles chansons, et portera le titre Les failles cachées. À surveiller !

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.